Jean Combette : "J'avais 18 ans en 1944".

Publié le 28 Octobre 2015

Jean Combette : "J'avais 18 ans en 1944".

Le général Jean Combette vient de nous quitter à l’âge de 90 ans. Grand Croix de la Légion d’honneur, Président d’Honneur du Comité de la Flamme sous l’Arc-de-Triomphe, Jean Combette avait été de tous les combats depuis la fin de la Seconde Guerre mondiale jusqu’en Algérie, et bien entendu en passant par la Guerre d’Indochine.

Saint-Cyrien, élève de l’Ecole d’Application de l’arme blindée et cavalerie, Jean Combette avait commandé le 1er régiment de hussards parachutistes, avait été Chef d’état-major de la 4e région militaire, commandant la 3e division blindée et les forces françaises à Fribourg en Allemagne, et Chef de cabinet du secrétaire d’Etat à la Défense.

Connu pour ses engagements patriotiques, son sens du Devoir et les actions de mémoire, il intervenait régulièrement dans les établissements scolaires pour exprimer son patriotisme. Voici le texte qu’il avait écrit pour l’association « Union des Gaullistes de France » :

« J'avais dix-huit ans en 1944

Les temps étaient sombres, l'ombre du nazisme planait sur la France, la guerre était partout, le chant des partisans résonnait déjà au fond de nos cœurs, mais chaque jour apportait son lot de peines et de morts. Et pourtant, nous croyions en l'avenir, nos regards se tournaient vers des jours meilleurs. Nous croyions en la victoire et nous nous engagions pour la mériter.

Vous avez dix-huit ans en 2015

Les temps ont changé. Il vous appartient maintenant de relever les défis de votre époque et de vous associer aux forces vives de la Nation pour construire votre avenir.

Le général de Gaulle écrivait dans ses mémoires d'espoir: " La France vient du fond des âges, elle vit, les siècles l'appellent mais elle demeure elle-même au long des temps. Ainsi le temps, les siècles, l'histoire ne modifient en rien l'être ou la personne nationale qui revêt un caractère constant, qui fait dépendre de leur père les Français de chaque époque en les engageants pour leurs descendants! ".

A votre tour, soyez des acteurs de l'histoire de notre temps en étant des citoyens actifs et responsables, non pas en faisant la guerre, mais en vivant pleinement votre quotidien. Rendez hommage à vos anciens qui ont combattu pour votre liberté et à l'instar de ces jeunes athlètes des championnats d'Europe, luttez pour arriver premier et faire honneur à votre pays.

Vous avez chacun un métier, une tâche à accomplir, une mission. Le jeune résistant que j'étais, étais ce que vous êtes et croyait au destin de son pays. Il ne m'appartient pas, alors que le temps des adieux est arrivé, c'est le lot commun, de vous donner une leçon. Vivez avec le souci de vous retrouver dans la cohorte des citoyens actifs, heureux d'être ce que vous êtes et de participer au destin de notre France.

Nous vous faisons confiance et un soir, donnons-nous rendez-vous sous l'Arc de Triomphe pour rendre hommage à tous ceux qui, quel que soit leur combat ou leur origine, qui sont morts pour notre Liberté et pour signer, en communion avec toute la Nation, en ravivant cette Flamme allumée en 1923 par nos anciens de 1914-1918, un message d'espérance pour un monde de Paix et de Fraternité ».

Général de Corps d'Armée Jean COMBETTE

Copyright – Site de l’Union des Gaullistes de France.

Rédigé par Souvenir Français des Hauts-de-Seine

Publié dans #Témoignages-Portraits - 1939-1945

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :