Les SOE commémorés à Suresnes.

Publié le 11 Octobre 2018

Les SOE commémorés à Suresnes.

A l’initiative de Monsieur Christian Dupuy, vice-président du conseil départemental des Hauts-de-Seine, maire de Suresnes et de Monsieur Lionel Southgate, Président de la Fédération Nationale Libre Résistance, une cérémonie s’est déroulée au Mont Valérien le samedi 29 septembre dernier pour commémorer le rôle du Special Operations Executive (SOE) dans la résistance en France.

Le SOE était un service secret britannique qui opéra pendant la Seconde Guerre mondiale. Il fut créé en juillet 1940 par Winston Churchill et dissous le 30 juin 1946. Le SOE avait pour mission de soutenir les divers mouvements de résistance des pays d’Europe occupés par l’Allemagne ainsi que, progressivement, de tous les pays en guerre, y compris en Extrême-Orient (grâce à la « Force 136 »).

Son organisation était la suivante :

  • Le quartier général, établit en Angleterre, à Londres sur Baker Street, et dirigé par Franck Nelson jusqu’en 1942, puis par Charles Hambro et enfin Colin Gubbins.
  • Les antennes, créées dans les capitales neutres ou Alliées (comme Lisbonne ou Madrid).
  • Les sections (F pour France par exemple, qui sera la section la plus importante avec 95 réseaux), chargées de l’action dans les pays étrangers.
  • Les stations, situées en territoire britannique, qui se répartissent en stations expérimentales et en écoles d’entraînement spécial.

A la fin de la guerre, le SOE ne comptait pas moins de 13.000 agents. Parmi les opérations les plus souvent utilisées, on peut citer :

  • Les sabotages d’installations militaires, industrielles ou ferroviaires ;
  • Les opérations destinées à inquiéter, déstabiliser ou affaiblir l’ennemi comme des attentats, des assassinats ou le déraillement de convois de troupes ;
  • Les opérations destinées à obtenir des renseignements sur les intentions de l’ennemi, les mouvements de troupes…
  • Enfin, la désinformation était également régulièrement utilisée.

 

En France, un monument, situé à Valencay dans l’Indre (l’un des premiers sites à recevoir un parachutage SOE), rappelle le sacrifice de 104 membres en France (13 femmes et 91 hommes).

 

Le Souvenir Français des Hauts-de-Seine a une pensée particulière pour son ami Robert « Bob » Maloubier, ancien des SOE, et décédé en avril 2015, dont une plaque rappelle les faits d’armes (SOE + Force 136) au sein du lycée Pasteur de Neuilly-sur-Seine, et remercie vivement Jean de Saint-Victor de Saint-Blancard, adhérent du Comité de Rueil-Malmaison, pour son engagement permanent au service de la mémoire des SOE et en particulier de Bob Maloubier.

 

Sources :

 

  • Archives du Souvenir Français des Hauts-de-Seine.
  • Encyclopédie Wikipédia.
  • Site Internet de l’Union des gaullistes de France : www.union-gaulliste-de-france.org
  • Crédits photographiques : Jean de Saint-Victor de Saint-Blancard.
Les SOE commémorés à Suresnes.

Rédigé par Souvenir Français des Hauts-de-Seine

Publié dans #Actualité des Comités

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :