26 novembre 2019, un Ravivage de la Flamme sacrée plus poignant encore.

Publié le 26 Novembre 2019

26 novembre 2019, un Ravivage de la Flamme sacrée plus poignant encore.

La centaine de délégués généraux du Souvenir Français entrés en séminaire ce matin, 26 novembre 2019, au quartier des Célestins venait d’apprendre la mort de 13 soldats français engagés au nom de la France au Mali.

Unis derrière leur Président général et son conseil d’administration qui déplorait le mort du fils de l’un de ses membres, ils ont observé une minute de silence avant de commencer leurs travaux.

 

En fin de journée à l’Arc de Triomphe, pour le ravivage de la Flamme par le Souvenir Français qui portait ainsi symboliquement le deuil de la Nation, ils étaient rejoints par plus de cent élèves mais aussi par Madame la Maire de Paris, les maires du VIIIème et XVIIème arrondissements, plusieurs députés ou sénateurs, par le secrétaire d’État auprès du ministre de l’Éducation nationale et de la jeunesse, Gabriel Attal, par la secrétaire d’État auprès de la ministre des Armées, Geneviève Darrieussecq et par la ministre des Armées, Florence Parly.

 

La gravité de l’instant se lisait sur les visages tandis que résonnait la sonnerie aux morts.

 

Une fois de plus notre devise « À nous le souvenir, à eux l’immortalité » prenait tout son sens.

 

Claude Guy,

Délégué général des Hauts-de-Seine.

 

 

 

 

Crédit photographique :

  • Souvenir Français 92.
26 novembre 2019, un Ravivage de la Flamme sacrée plus poignant encore.
26 novembre 2019, un Ravivage de la Flamme sacrée plus poignant encore.