Le destin tragique du sergent-chef Kelly.

Publié le 21 Mars 2020

Le destin tragique du sergent-chef Kelly.

La 82e division aéroportée US.

La 82e division aéroportée US – 82nd Airborne Division selon la terminologie américaine – est une division parachutiste des Etats-Unis d’Amérique. A l’origine division d’infanterie, elle est créée en août 1917 en Géorgie, avec des hommes provenant de tous les états des Etats-Unis, d’où son surnom « All Americans ». Elle entre en campagne en France en 1918 où elle voit disparaître 1.298 des siens au combat, et connait 6.248 blessés. Après guerre, elle est dissoute.

Reconstituée en 1942 en Louisiane, son premier nouveau chef est le général Bradley, qui se rendra célèbre tout au long de la Seconde Guerre mondiale. En octobre 1942, elle s’installe à Fort Bragg en Caroline du Nord ; elle se voit attribuer successivement le 504e régiment d’infanterie parachutiste puis le 505e para, de même que le 325e régiment d’infanterie. Elle devient donc unité parachutiste.

Projetée en Europe, la 82e Airborne débarque en 1943 en Afrique du Nord. Pour peu de temps, car elle prend part ensuite à la libération de la Sicile puis à la campagne d’Italie, avant d’être dirigée vers l’Angleterre où elle doit être fer de lance dans l’Opération Overlord.

Le soir du 5 juin 1944, les éclaireurs (pathfinders) de la 82e, équipés de balises radio et de moyens de communication, sont les premiers soldats alliés à décoller de la base de RAF (Royal Air Force) North Witham. Avec la 101e, elles vont à elles deux s’emparer de plusieurs places stratégiques dans le cadre du Débarquement. Ainsi, un détachement de la 82e enlève la petite ville de Sainte-Mère-Eglise.

Puis direction les terres normandes et la région parisienne…

 

Au pont de Saint-Cloud.

 

Sur son site internet, Gilles Primout a raconté l’histoire de Lawrence (Larry) R. Kelly : « Né en 1902 en Pennsylvanie le jeune Larry ne s'entend guère avec son beau-père de nationalité allemande, c'est pourquoi en trichant sur son âge il s'engage pour la durée de la Grande Guerre 1914-1918 dans le Corps expéditionnaire américain en Europe. Huit mois de campagnes lui vaudront deux blessures. De retour à la vie civile il se fait embaucher comme ouvrier dans un chantier naval. La Seconde Guerre Mondiale est déclarée, le sergent Kelly se porte de nouveau volontaire. Il sautera avec la 82° Division Aéroportée le 6 juin 1944 en Normandie. Blessé il sera versé dans un régiment d'artillerie où il s'occupe du mess. A 11h00 du matin, le 25 août 1944 il dévale au volant de sa jeep la rue Dailly de Saint-Cloud en direction de Paris. »

Là, un jeune résistant, du nom de David, sapeur-pompier de métier, selon Gilles Primout, est chargé de surveiller le pont de Saint-Cloud. La jeep arrive en trombe. Pris de peur, ou de panique – saura-t-on un jour ? – il tire. Le sergent Kelly est touché au bassin. Transporté dans la pharmacie la plus proche il y est soigné par des équipiers de la Croix Rouge. Rapatrié aux Etats-Unis il ne se remettra jamais de sa blessure et décèdera en 1946. Marcelle Thomas, la pharmacienne ne l'oubliera pas; elle échangera avec lui de nombreuses lettres et, à sa mort, fera apposer une plaque commémorative sur le lieu de la méprise.

Chaque année, une cérémonie du " Kelly Memorial " a eu lieu aux Invalides. Une couronne de bleuets est généralement remise au commandeur de l'American Legion par une association française.

 

 

Sources :

  • Encyclopédie Wikipedia.
  • Encyclopédie Larousse.
  • Site de la ville de Saint-Cloud.
  • Page internet : http://www.liberation-de-paris.gilles-primout.fr/
  • Site Memorial GenWeb.
  • Livre du Conseil général des Hauts-de-Seine sur la Libération du département.
  • Journal Le Monde.
Le destin tragique du sergent-chef Kelly.
Le destin tragique du sergent-chef Kelly.

Rédigé par Souvenir Français des Hauts-de-Seine

Publié dans #Témoignages-Portraits - 1939-1945

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :