Hommage à René Roché.

Publié le 7 Avril 2020

Hommage à René Roché.

Le dernier président de « Rhin et Danube », René Roché, a quitté la terre des vivants.

Ce breton d’origine surnommé Renaïck, c’est-à-dire « petit René », pour le différencier de son père René, faisait partie à l’âge de 19 ans d’un groupe de résistants avant d’intégrer, la Libération de Paris accomplie, la 1ère armée du général de Lattre de Tassigny.

Agent de liaison au sein d’un groupe de reconnaissance, il participe activement, face à la XIXe armée allemande, à la bataille de Colmar, cette désormais célèbre poche, difficile à ravitailler et prise dans les griffes d’un hiver particulièrement rigoureux.

Puis, c’est pour lui la garde du Rhin et sa traversée pour pénétrer en Allemagne jusqu’à Constance, à la frontière de l’Autriche, qu’il atteint la veille de la capitulation allemande.

La paix revenue, il entre chez Kodak-Pathé comme ouvrier. Mais rapidement l’ascenseur social le porte à la fonction de directeur des ressources humaines de la branche Kodak.

L’ancien sergent admis à la retraite devient secrétaire général de l’association « Rhin et Danube » avant de succéder comme président à une lignée de généraux.

À ce poste qu’il occupera pendant 9 ans, il réfléchit à la destinée de cette association chargée d’une lourde et riche histoire typiquement française. La 1ère armée a su unir dans ses rangs des soldats venus d’Afrique noire, du Maghreb, de tout l’Empire mais aussi des Forces françaises de l’intérieur et de nombreuses auxiliaires féminines.

Pour sauvegarder la mémoire de « Rhin et Danube », il pressent que le Souvenir Français est la seule association pérenne pouvant porter cette mémoire. C’est pourquoi, il signe un protocole avec le président général de notre association mémorielle qui confie au Souvenir Français les biens moraux et matériels de « Rhin et Danube ».

René Roché, figure emblématique d’une grande association disparue, d’une grande simplicité et humilité a cessé de servir l’intérêt général à 95 ans.

Commandeur de la Légion d’honneur et Grand-officier de l’ordre national du Mérite, René Roché est titulaire de la Croix de guerre 1939-1945.

Qu’il y ait le 8 mai prochain des cérémonies en hommage à la fabuleuse et salvatrice journée d’il y a 75 ans ou qu’il ne puisse y en avoir en raison de l’hideuse pandémie qui recouvre le monde, la pensée de chaque membre du Souvenir Français soutiendra l’ascension vers une forme d’immortalité de ce grand patriote.

 

Claude Guy (DG 92)