Le carré militaire de Chaville.

Publié le 4 Octobre 2009

 

Bordée par les forêts de Meudon et de Fausses-Reposes, Chaville est une commune de taille moyenne du sud du département des Hauts-de-Seine. Pendant très longtemps concentrée autour de sa voie principale, qui avait été réalisée pour relier Paris au château de Versailles, Chaville ne connaît son essor qu’avec l’arrivée du chemin de fer, dans le courant de la seconde moitié du 19ème siècle.

 

 

Ville de François Michel Le Tellier, marquis de Louvois, secrétaire d’Etat à la Guerre puis ministre de Louis XIV, Chaville a cette particularité de ne pas posséder de carré militaire en son cimetière. Par contre, le monument à la mémoire des Chavillois morts pour la France, est peu commun. Il présente un Poilu, mort, couché, surmonté du coq français, lui-même perché sur la pierre tombale, ouverte, du militaire.

 

Ce monument rappelle le souvenir de l’ensemble des morts de la commune ; que ce soit pendant les deux guerres mondiales, avec les victimes civiles, comme pour les guerres de décolonisation.

 

Bien entendu, plusieurs tombes individuelles ou familiales renferment les restes de jeunes chavillois morts pendant ces guerres, comme par exemple, Maurice Barraud, Eugène Roblin ou encore l’aviateur Henri Rebard.

 

Retrouvez les photographies du carré militaire de Chaville dans l’album intitulé : « Carrés militaires ».