Les Théâtres d'Opérations Extérieurs.

Publié le 22 Février 2011

 

A Antony, figure sur le monument aux morts principal la liste des morts sur les « Théâtres d’Opérations Extérieurs ».

 

La première Guerre mondiale prend fin le 11 novembre 1918. En France, en Allemagne, dans la majorité des pays européens, le gigantesque conflit s’arrête. Il n’en est pas de même dans certains pays, où, après la guerre entre belligérants s’ouvrent des affrontements ici pour des questions d’indépendance, là pour des questions coloniales.

 

Ainsi, les Accords Sykes-Picot sur le partage des influences françaises et anglaises au Levant se heurtent, en 1920, aux nationalismes libanais, syrien et palestinien. Au Maroc, les forces françaises doivent se battre contre des ressortissants de la région du Rif, elles-mêmes s’étant révoltées contre l’occupation espagnole. Des accrochages et des escarmouches ont lieu également en Afrique Occidentale Française et en Afrique Equatoriale Française.

 

Une décoration est créée : il s’agit de la Croix de Guerre des Théâtres d’Opérations Extérieurs. Elle est remise également pour les soldats qui participent à la guerre d’Indochine, à l’expédition de Suez, aux rebellions de Madagascar ou encore qui sont intégrés dans le corps français pendant la guerre de Corée. Elle est aussi accordée aux militaires qui partent en missions périlleuses dans les pays de l’Europe de l’Est.

 

Récemment, elle a été délivrée à des soldats et officiers ayant particulièrement œuvré dans la cadre de la guerre du Golfe, en 1991, ou pour la protection des habitants du Kosovo, en 1999.

 

Les Antoniens morts pour la France dans le cadre des T.O.E. sont :

 

  • – P. Bergerol.
  • – M. Bottiau.
  • – C. Ducreux.
  • – G. Fremion.
  • – L. Gauthier.
  • – S. Gendron.
  • – G. Greninguey.
  • – H.P. Guichard.
  • – R. Guidon.
  • – P. Metz.
  • – P. Michoux.

 

 

Rédigé par Souvenir Français des Hauts-de-Seine

Publié dans #La Coloniale