Le carré militaire de Bois-Colombes.

Publié le 6 Août 2009

 

C’est à Bois-Colombes, en 2008, que s’est déroulé le congrès départemental du Souvenir Français.

 

 

Quartier réservé à la chasse et à la promenade, le « bois de Colombes » obtient, en 1896, son « indépendance », après une dizaine d’années de démarches, tracasseries administratives et luttes en tout genre. Cette même année, le maire décide d’acheter une partie de l’ancienne redoute de Gennevilliers pour y installer son cimetière. Pas question d’aller chercher refuge à Colombes…

 

Ce cimetière comporte un carré militaire de morts pour la France de la Première Guerre mondiale, de la Seconde Guerre mondiale, un monument rappelant les morts des guerres d’Indochine et d’Algérie, ainsi qu’une stèle : « Aux résistants déportés – 1939-1945 ».

 

Il est à noter que les tombes individuelles des morts pour la France portent encore la croix de fer forgé, en forme d’épée, du Souvenir Français.

 

Retrouvez les clichés du cimetière de Bois-Colombes dans l’album de photographies intitulé « Carrés militaires ».