communication de la delegation generale

Publié le 21 Novembre 2021

Congrès électif du Souvenir-Français dans les Hauts de Seine.

C’était une première qui se déroulait samedi 20 novembre 2021 à l’espace Landowski de Boulogne-Billancourt. En effet, sous la houlette de son président Daniel Jouin, le comité du Souvenir-Français local accueillait le congrès départemental de cette grande association mémorielle.

Dans le respect des nouveaux statuts, ce congrès était électif c’est-à-dire qu’il devait élire au scrutin de liste l’équipe chargée de la délégation départementale pour les 3 ans à venir.

Les 1316 adhérents identifiés avaient été invités soit par message électronique du délégué général soit par leur président respectif de comité à se prononcer.

Sur les 114 votants, la liste en présence recueilli 110 voix.

Cette journée marquait également un mouvement de reprise après les difficultés et les craintes liées à la Covid 19. Ainsi 20 comités étaient présents tout au long de ce rendez-vous important, des cérémonies sur les tombes des morts pour la France au cours desquelles s’unissaient dans un même élan d’hommage jeunes et anciens puis de l’accueil par le Maire de la ville en présence d’un conseiller régional, du directeur de l’ONAC et d’autres responsables ou élus.

Une exposition consacrée à la guerre franco-prussienne de 1870-1871 permit de comprendre cette tragédie notamment à travers deux panneaux relatant les combats qui se déroulèrent dans l’actuel département des Hauts-de-Seine.

De nombreuses informations, recommandations, suggestions furent livrées pour que Le Souvenir-Français rayonne dans les Hauts de Seine, que les mémoires soient portées et honorées, que les tombes de celles et ceux Morts pour la France, c’est-à-dire pour notre liberté contre l’asservissement, soient sauvegardées et protégées de la reprise et de la revente.

C’est un défi des temps actuels que chacune et chacun à son niveau peut relever par de petites actions contre l’oubli.

Claude Guy,

Délégué général du Souvenir-Français pour les Hauts de Seine

Congrès électif du Souvenir-Français dans les Hauts de Seine.
Congrès électif du Souvenir-Français dans les Hauts de Seine.
Congrès électif du Souvenir-Français dans les Hauts de Seine.
Congrès électif du Souvenir-Français dans les Hauts de Seine.
Congrès électif du Souvenir-Français dans les Hauts de Seine.
Congrès électif du Souvenir-Français dans les Hauts de Seine.
Congrès électif du Souvenir-Français dans les Hauts de Seine.
Congrès électif du Souvenir-Français dans les Hauts de Seine.
Congrès électif du Souvenir-Français dans les Hauts de Seine.
Congrès électif du Souvenir-Français dans les Hauts de Seine.
Congrès électif du Souvenir-Français dans les Hauts de Seine.
Congrès électif du Souvenir-Français dans les Hauts de Seine.
Congrès électif du Souvenir-Français dans les Hauts de Seine.
Congrès électif du Souvenir-Français dans les Hauts de Seine.
Congrès électif du Souvenir-Français dans les Hauts de Seine.
Congrès électif du Souvenir-Français dans les Hauts de Seine.
Congrès électif du Souvenir-Français dans les Hauts de Seine.
Congrès électif du Souvenir-Français dans les Hauts de Seine.
Congrès électif du Souvenir-Français dans les Hauts de Seine.
Congrès électif du Souvenir-Français dans les Hauts de Seine.
Congrès électif du Souvenir-Français dans les Hauts de Seine.
Congrès électif du Souvenir-Français dans les Hauts de Seine.
Congrès électif du Souvenir-Français dans les Hauts de Seine.
Congrès électif du Souvenir-Français dans les Hauts de Seine.
Congrès électif du Souvenir-Français dans les Hauts de Seine.
Congrès électif du Souvenir-Français dans les Hauts de Seine.
Congrès électif du Souvenir-Français dans les Hauts de Seine.
Congrès électif du Souvenir-Français dans les Hauts de Seine.
Congrès électif du Souvenir-Français dans les Hauts de Seine.
Congrès électif du Souvenir-Français dans les Hauts de Seine.
Congrès électif du Souvenir-Français dans les Hauts de Seine.
Congrès électif du Souvenir-Français dans les Hauts de Seine.
Congrès électif du Souvenir-Français dans les Hauts de Seine.
Congrès électif du Souvenir-Français dans les Hauts de Seine.
Congrès électif du Souvenir-Français dans les Hauts de Seine.
Congrès électif du Souvenir-Français dans les Hauts de Seine.
Congrès électif du Souvenir-Français dans les Hauts de Seine.
Congrès électif du Souvenir-Français dans les Hauts de Seine.
Congrès électif du Souvenir-Français dans les Hauts de Seine.
Congrès électif du Souvenir-Français dans les Hauts de Seine.
Congrès électif du Souvenir-Français dans les Hauts de Seine.
Congrès électif du Souvenir-Français dans les Hauts de Seine.
Congrès électif du Souvenir-Français dans les Hauts de Seine.

Lire la suite

Publié le 27 Octobre 2021

Une tombe familiale trois fois glorieuse heureusement sauvée.

Cette tombe est un symbole de ce qui peut se passer dans nos cimetières, parfois mais hélas trop souvent dans l’indifférence ou la mécanisation administrative des acteurs publics locaux.

Dans cette tombe reposent trois Morts pour la France (deux frères et leur cousin) qui étaient condamnés par la municipalité à la fosse commune après avoir été, leur tombe reprise, soumis à la crémation.

Fortuitement, il y aura très bientôt deux ans, l’œil d’un féru de l’histoire à la française des tombes des morts au champ d’honneur, des relations entre pouvoirs publics et notre association mémorielle, aujourd’hui président général du Souvenir Français, se figea stupéfait sur l’écriteau posé sur la tombe de la famille Morère « cette concession fait l’objet d’une reprise ».

Le moment était lui-même chargé d’émotion puisque du comité au siège national nous étions réunis pour commémorer en présence de sa descendante le centenaire de la disparition du fondateur du Souvenir-Français.

Même si le maire de la ville était absent du cimetière, il put être alerté lors des discours qui suivirent. Cependant, malgré un appel vibrant à la préservation de la mémoire de trois destins, malgré la vidéo « le nom du père » réalisée sur cette sépulture, l’article peu élogieux d’un quotidien national puis la lettre de notre président général, il revint à la délégation et au comité de prendre en charge sans aide aucune cette tombe trois fois glorieuse.

Cette sépulture est désormais sauvée mais combien d’autres Morts pour la France sont encore menacés dans leur repos et la promesse d’un écrin de pierre perpétuel ?

C’est pourquoi, il n’est pas vain de donner à la quête du Souvenir-Français qui se déroule du 28 octobre au 2 novembre ou de faire un don en ligne : https://le-souvenir-francais.fr/soutenir-le-souvenir-francais/

 

Claude Guy,

Délégué général du Souvenir Français pour les Hauts de Seine.

La sépulture Morère après restauration.

La sépulture Morère après restauration.

Lire la suite

Publié le 19 Octobre 2021

A Issy, réunion des présidents des comités des Hauts-de-Seine.

En présence de représentants d’une vingtaine de comités du département des Hauts-de-Seine, Claude Guy, délégué général, a ouvert la réunion en demandant aux présents d’avoir une pensée pour celles et ceux de nos adhérents qui sont décédés depuis le dernier rassemblement et en rappelant qu’une évocation particulière leur sera dédiée à l’occasion du prochain congrès départemental (20 novembre 2021 à Boulogne-Billancourt).

En dépit de la pandémie, le Souvenir Français des Hauts-de-Seine a pu organiser, en respect des recommandations sanitaires, des cérémonies relatives aux morts lors des combats de 1870-1871, pour la France pendant la Guerre de Corée et à celles et ceux qui ont péri face à l’ennemi en 1941. D’ailleurs, le dernier numéro de la revue de notre association comporte un supplément dédié aux morts pour la France de cette année-là.

En 2020 également, Claude Guy a noté et remercié le Comité de Chaville pour l’organisation de sa conférence sur la guerre de 1870-1871. Il a aussi indiqué le changement de président à Courbevoie, avec l’élection de Roger Gosse.

Concernant 2021, le délégué général a participé à plus de 30 sorties sur le département. Parmi ces cérémonies figure celle de Levallois-Perret, à la mémoire d’une résistante née il y a cent ans à la maternité de l’hôpital franco-britannique.

Les cérémonies à venir seront : celle à Clichy, à la mémoire d’André Bréchet, résistant guillotiné et l’hommage aux soldats de la Grande armée, au travers d’une commémoration qui se tiendra à Rueil-Malmaison, où, dans le cimetière, sont situées les tombes du général Varin et d’un soldat napoléonien, décoré sur le champ de bataille par l’Empereur. Ce simple soldat fut par la suite maire de la commune.

Au niveau national, Claude Guy a informé les présidents des difficultés à faire de belles quêtes sur ces deux dernières années. D’où la volonté de réussir celle de 2021 ! Il a ensuite demandé que chaque comité puisse réaliser un travail de repérage des morts pour la France dans les cimetières communaux afin que leurs corps ne soient pas envoyés dans des fosses communes lorsque la tombe familiale se trouve en déshérence.

Quant aux questions financières, Claude Guy a indiqué que pour 2022 :

  • Le montant de la cotisation ne change pas et reste à 10 euros ;
  • Le montant de la cotisation d’un membre bienfaiteur commence à 50 euros ;
  • Le montant de l’abonnement pour la revue passe à 10 euros pour les adhérents. Pour les non-adhérents, il sera de 20 euros.
  • L’émission d’un reçu fiscal n’est pas systématique ; l’adhérent doit en faire la demande. Le reçu fiscal est valable à partir de 20 euros et ne compte que sur le montant de la cotisation ou du don, pas sur l’abonnement à la revue.
  • Enfin, pour les adhérents de 13 à 25 ans, le montant de la cotisation est de 5 euros.

La réunion s’est terminée avec la distribution des flyers et des affiches pour la quête nationale qui se déroulera du 28 octobre au 2 novembre 2021. Les thèmes nationaux portés par le Souvenir Français en 2022 seront, entre autres, la bataille de Bir-Hakeim et les faits de la Résistance de l’année 1942.

 

A Issy, réunion des présidents des comités des Hauts-de-Seine.
A Issy, réunion des présidents des comités des Hauts-de-Seine.
A Issy, réunion des présidents des comités des Hauts-de-Seine.
A Issy, réunion des présidents des comités des Hauts-de-Seine.
A Issy, réunion des présidents des comités des Hauts-de-Seine.
A Issy, réunion des présidents des comités des Hauts-de-Seine.
A Issy, réunion des présidents des comités des Hauts-de-Seine.
A Issy, réunion des présidents des comités des Hauts-de-Seine.
A Issy, réunion des présidents des comités des Hauts-de-Seine.
A Issy, réunion des présidents des comités des Hauts-de-Seine.
A Issy, réunion des présidents des comités des Hauts-de-Seine.
A Issy, réunion des présidents des comités des Hauts-de-Seine.

Lire la suite

Publié le 5 Juin 2021

Memorial Day and D Day 2021.

Comme l’an passé les deux cérémonies franco-américaines se sont déroulées dans des conditions dégradées en raison de la pandémie Covid 19.

Pour autant la ferveur était au rendez-vous le matin au monument de l’escadrille Lafayette puis l’après-midi au cimetière américain de Suresnes.

Sous un soleil estival, les quelques invités honorèrent comme il convient les pilotes américains de l’escadrille Lafayette morts sous l’uniforme français pendant la Grande guerre puis ceux qui reposent dans le cimetière de Suresnes, emportés par les deux guerres mondiales qui ensanglantèrent notre continent.

À Marnes la Coquette, les discours des autorités publiques furent suivis de dépôts de gerbes dont celle du délégué général du Souvenir Français pour les Hauts de Seine.

Quatre avions en formation « losange », deux français et deux américains, survolèrent comme il est de coutume le magnifique monument.

L’après-midi, peu de monde était autorisé à franchir les grilles du cimetière américain de Suresnes ce qui rendit la cérémonie plus intime encore, plus chaleureuse et plus recueillie. Au dépôt de gerbes succéda une visite de l’autel central où sont signalés les1565 soldats qui reposent dans ce cimetière. Puis le dépôt individuel de bouquets champêtres sur des tombes précéda les nombreuses explications du superintendant et de son équipe.

 

Claude Guy,

Délégué général du Souvenir-Français pour les Hauts-de-Seine.

Memorial Day and D Day 2021.
Memorial Day and D Day 2021.
Memorial Day and D Day 2021.
Memorial Day and D Day 2021.
Memorial Day and D Day 2021.
Memorial Day and D Day 2021.

Lire la suite

Publié le 22 Mai 2021

Comme un air de reprise…

Alors que les jours précédents, la pluie coiffait les Hauts de Seine, ce sont des nuages avenants percés par de joyeux rayons de soleil qui ont permis au rallye citoyen 2021 de se dérouler dans des conditions météorologiques satisfaisantes.

Certes le nombre d’équipes de jeunes scolaires, quinze environ, ne réunissait qu’un peu plus de 150 personnes mais le cœur était à l’ouvrage et comme je l’indiquais dans ma dernière vidéo « interview du DG 92 par le SF » www.youtube.com/watch?v=cbn8FGu7HhI

j’ai assisté au final de cette journée citoyenne.

À l’une des équipes gagnantes, j’ai remis un petit ouvrage sur le Souvenir Français.

Ces élèves et leurs professeurs se souviendront de cette journée entièrement dédiée à la découverte de nombreux ateliers allant du secourisme et du parcours du jeune pompier à l’atelier consacré à une scène de crime et à la Garde républicaine ou encore à l’atelier d’évaluation de l’agilité et du transport brancardé.

Plus intellectuel était le rendez-vous avec le service historique de la Défense et les archives départementales des Hauts de Seine, sans oublier la visite du mémorial franco-américain de l’escadrille Lafayette sous l’arche duquel furent déposer des gerbes de fleurs avant la remise des prix bien mérités.

Cette journée encore masquée ouvre sans nul doute la voie à une reprise de nos activités dont certaines furent mises à mal ou contrariées par la Covid 19.

 

 

Claude Guy, délégué général du Souvenir Français pour les Hauts-de-Seine.

 

Crédits photographiques : S. Guével.

Comme un air de reprise…
Comme un air de reprise…

Lire la suite

Publié le 8 Mai 2021

Vidéo de Claude Guy, délégué général.

Claude Guy, Délégué général du Souvenir Français pour les Hauts-de-Seine, a souhaité rappeler l'importance de la commémoration de la capitulation de l'Allemagne nazie le 8 mai 1945.

Retrouvez la vidéo sur le site Facebook de la Délégation :  https://www.facebook.com/DG92.souvenirfrancais/

Liens directs :

Facebook: https://www.facebook.com/DG92.souvenirfrancais/posts/2818804525099995?notif_id=1620299373412740¬if_t=live_video_schedule_broadcaster&ref=notif

YouTube: https://youtu.be/0Yra1C04oME

Lire la suite

Publié le 13 Mars 2021

Marie Sautet et "ses enfants".

Marie Sautet et "ses enfants".

Lors de la journée internationale des droits de la femme, le Souvenir-Français a souhaité mettre à l’honneur en son siège parisien l’exceptionnelle Marie Sautet, marraine des Poilus, qui consacra son temps, son énergie de petit bout de femme et ses économies à venir en aide aux soldats partis au front. L’exposition qui lui est consacrée a été inaugurée le 8 mars par la ministre déléguée à l’insertion.

Dès 1870, lors du siège de Metz par les combattants prussiens, la jeune Marie, qui n’a que 11 ans, visite avec sa mère les blessés et ressent déjà la solitude et les souffrances des soldats pris dans la tourmente de la guerre.

En 1882, elle épouse un messin puis vient avec lui à Paris ouvrir une maroquinerie dans le quartier du Temple. Au début de la Grande Guerre, le couple décide « d’adopter » des régiments dont les bataillons de chasseurs à pied. Les deux, unis dans le même sens du devoir, consacrent temps et argent à cette noble cause.

Marie court les magasins à la recherche de denrées, de linge, de tabac et le soir venue elle fait des paquets, répond à des courriers, en écrit de nombreux.

Sans hésiter, elle part en direction du front apporter certains de ces colis. Au total, plus de 250 000 colis seront confectionnés. Elle est souvent surnommée "Marraine de France" ou "Maréchal des Marraines" par les soldats.

La guerre finie, elle continue son œuvre en direction des démunis, des veuves et des orphelins de guerre mais c’est la misère qui attend le couple. Monsieur meurt en 1936 et Marie Sautet décède à la maison de retraite des Petits-Ménages à Issy les Moulineaux en 1937. Dans sa petite chambre, 125.000 lettres de ceux qu’elle appelait « ses enfants » furent découvertes.

Dix ans plus tôt, elle avait été faite chevalier de la Légion d’honneur par le Gouverneur militaire de Paris.

La France reconnaissante lui offrit des obsèques nationales avant de conduire sa dépouille au cimetière du Père Lachaise à Paris.

Plus simplement, la ville de Puteaux, accompagnée de notre comité sur place a rendu hommage à sept jeunes femmes de la ville décédées dans le tragique accident de la cartoucherie du Mont-Valérien en 1882.

C’est pour moi l’occasion de dire Merci à toutes ses femmes qui servent avec dévouement dans nos rangs.

 

 

Claude Guy,

Délégué général du Souvenir Français pour les Hauts-de-Seine

Marie Sautet.

Marie Sautet.

8 mars 2021 : hommage aux mortes de Puteaux lors de la tragédie de la cartoucherie du Mont-Valérien en 1882.

8 mars 2021 : hommage aux mortes de Puteaux lors de la tragédie de la cartoucherie du Mont-Valérien en 1882.

Lire la suite

Publié le 27 Décembre 2020

Mes voeux pour 2021.

Chers adhérents et futurs adhérents du Souvenir Français,

 

Il y a peu, je vous adressais un message de bonnes fêtes de Noël et de fin d’année après neuf à dix mois marqués par les mesures plus ou moins contraignantes de protection face à la Covid 19 qui se promène à travers le monde. Je remerciais également celles et ceux qui étaient sortis de leur bulle habituelle pour explorer de nouvelles pistes d’évolution de notre association.

Mais avant de vous présenter des vœux que j’espère suivis d’effets en 2021, je veux saluer la mémoire de ceux qui sont partis au cours de cette année 2020 qui comme je vous le disais et l’écrivais ne mérite certes pas la note de 20/20.

Je pense évidemment et d’abord à celles et ceux assurément emportés par la Covid mais aussi par les maladies ou simplement l’arrêt de la vie lié à l’âge et dont les noms me sont parvenus : Christian Poujols, Raymond Duval, Guy Monteiro, général Albert Moinard, Vicenza Signoroni, Michel Gallois, Patrice Fichet, ancien président du comité de Colombes, général Michel Forget dignitaire de la Légion d’honneur. Nous ne les oublions pas.

Pour eux, comme pour ceux qui savent que l’avenir mémoriel de notre pays reposera principalement sur le Souvenir Français, notre association continuera de fonctionner, de se moderniser, d’offrir aux générations qui montent l’attrait d’une mémoire partagée et non morcelée à travers trop de petites associations du passé.

2020 était centré sur le 150e anniversaire de la guerre de 1870-1871. Au sein du conseil dédié mais aussi avec plusieurs comités, nous avons contribué à sortir de l’oubli à travers expositions, cérémonies, restaurations, publications et conférences, cette guerre lointaine et pourtant déterminante dans ses conséquences en France et en Europe.

Nous avons également rendu hommage aux Morts pour la France en Corée ou lors de la bataille de France de 1940 et pour ma part j’ai participé à plus de 40 actions hors domicile.

Aujourd’hui nous devons penser à 2021 qui sera encore une année troublée mais que nous traverserons à petits pas en fonction des évolutions de la situation sanitaire. De façon résolue nous poursuivrons l’œuvre entreprise il y aura bientôt 134 ans. Certes nous refermerons le 19 janvier au pied du monument restauré de Buzenval le livre ouvert sur 1870-1871 afin d’ouvrir celui sur les Morts pour la France de la France Libre et de la Résistance.

Dans la tradition de notre grande association, nous poursuivrons notre travail de veille, d’alerte et de contribution à la sauvegarde des tombes notamment familiales qui sont en déshérence dans nos différents cimetières.

Enfin, ici ou là nous mènerons des actions ciblées de valorisation de la Mémoire d’ouverture de nos rangs aux jeunes générations qu’il faut aller chercher, séduire et convaincre. Comme ce fut le cas pour Sciences Po Paris, grande réussite de l’année écoulée.

Le temps est donc venu de vous souhaiter une bonne année 2021 et surtout une bonne santé pour conduire le Souvenir Français dans le cadre de ses nouveaux statuts, règlement intérieur et autres outils de notre temps.

Bonne année 20021 à chacune et chacun d’entre vous.

Ce message figurera également, mais en vidéo, sur nos réseaux sociaux.

 

Claude GUY,

Délégué général du Souvenir Français pour les Hauts de Seine

Lire la suite

Publié le 23 Décembre 2020

Malgré tout, bonnes fêtes de Noël et de fin d’année.

En cette période qui précède les rendez-vous de Noël puis du Nouvel An, il nous est facile de dire que 2020 ne mérite pas une note de 20/20.

En effet, la pandémie mondiale que la Covid 19 a provoquée a bouleversé nombre de nos habitudes, suscité des inquiétudes et changé nos rapports humains et l’organisation même de nos sociétés.

Pour autant, le Souvenir Français a continué de fonctionner, de se moderniser et d’ouvrir des voies possibles pour les générations qui entrent dans la vie active.

Dans notre département, j’ai veillé autant que cela se pouvait à remplir les objectifs qui nous étaient suggérés dont le principal était la commémoration d’une guerre oubliée, celle de 1870-1871, qui a marqué de son empreinte mortifère l’actuel département des Hauts de Seine.

Il nous fallait rappeler que cette guerre ouvrait une période de 75 années avec trois guerres entre voisins européens avant qu’une construction sui generis non encore achevée ouvre une période de 75 ans de paix sur le Vieux continent.

Beaucoup d’entre-vous, malgré les difficultés du moment ont œuvré pour magnifier les braves et les héros de cette guerre lointaine qui sont tombés sur les terres de vos actuelles villes.

Je remercie chaleureusement ces acteurs de nos comités qui dépassent le cadre habituel et étroit des simples cérémonies ou assemblées. C’est ainsi que l’on peut faire connaître notre association et relever le défi des adhésions car c’est finalement au nombre d’adhérents que l’intérêt porté à une association se manifeste.

Alors réjouissons-nous que grâce à votre investissement, le Souvenir Français puisse devenir la grande association mémorielle de France.

Mais pour l’heure, je vous souhaite de bonnes fêtes de Noël et de fin d’année.

Ce message sera également placé, mais lu, sur nos réseaux sociaux.

 

Claude GUY,

Délégué général du Souvenir Français pour les Hauts de Seine

Lire la suite

Publié le 28 Novembre 2020

En ce 26 novembre 2020.

En ce soir du 26 novembre 2020, sous l’Arc de Triomphe, le traditionnel ravivage de la Flamme par le Souvenir Français s’est déroulé sans pluie, ce qui est rare, sans un souffle de vent, ce qui est également peu fréquent et sous un ciel d’encre seulement éclairé par la lune qui d’heure en heure s’arrondit pour atteindre sa plénitude.

Tandis qu’une grue aux couleurs du drapeau national surplombe certains bâtiments, les Champs Elysée bordés par deux haies de guirlandes rouges qui donnent un cadre et une profondeur à la plus belle avenue du monde, sont délaissés en cette période où la Covid sévit encore.

Enfin, la Flamme de la tombe du soldat Inconnu semble être plus que jamais celle de l’espérance.

C’est donc dans cette ambiance propice à la réflexion, à une vision intime du souvenir et de la mémoire que le sacrifice de ceux de 14 et des autres conflits plus récents jusqu’à ceux d’aujourd’hui fut honoré.

La ministre déléguée auprès de la ministre des Armées présidait cette cérémonie accompagnée d’élus de la Nation et de la ville, du Conseil d’administration de notre association mémorielle, des acteurs du siège, de membres de la délégation générale de Paris, d’une bonne dizaine de drapeaux et des responsables du comité de Sciences Po Paris.

Cette cérémonie très particulière ponctuait la non moins inédite assemblée générale 2020 et le vœu très émouvant de Francis Simon par deux fois accompli cette année avec en particulier l’entrée de Maurice Genevoix et du courage français au Panthéon.

 

 

Claude Guy,

Délégué général du Souvenir Français pour les Hauts-de-Seine.

Lire la suite