Articles avec #communication de la delegation generale tag

Publié le 22 Juillet 2017

Capitaine Georges Madon.

Capitaine Georges Madon.

Le Souvenir Français a décidé de rendre hommage aux As de la Première Guerre mondiale. Pour rappel, un pilote est déclaré en France As de guerre à partir de 5 victoires homologuées (d'autres ne l'étant pas par défaut de témoignages notamment). 182 pilotes ont reçu ce titre au cours de la Grande Guerre, soit 3% des pilotes français pour un total de 1.756 victoires homologuées.

 

Parmi les As les plus célèbres, il convient de rappeler le capitaine René Fonck (75 victoires et 53 victoires Non Homologuées – NH) ; le capitaine Georges Guynemer (53 victoires et 35 NH) ou encore le lieutenant Charles Nungesser (43 victoires et 11 NH), qui disparut avec François Coli lors d’une tentative de traversée Paris – New York sans escale à bord de L’Oiseau blanc.

 

Dans les Hauts-de-Seine, sont inhumés les As suivants :

 

  • Ss-lieutenant Marcel Noguès, au cimetière de l'Ouest (5e division, tombe 387) à Boulogne-Billancourt (13 victoires et 2 NH).
  • Adjudant Gustave Douchy, au cimetière des Fougères à Sèvres (9 victoires).
  • Adjudant Edmond Pillon, au cimetière des Bruyères, à Sèvres (8 victoires et 6 NH).
  • Ss-lieutenant Fernand Chavannes, au cimetière de Fontenay-aux-Roses (7 victoires).
  • Capitaine Maurice Gond, au cimetière d’Asnières-sur-Seine (6 victoires).
  • Ss-lieutenant Maurice Arnoux, au cimetière de Montrouge (5 victoires).
  • Ss-lieutenant Marcel Bloch au cimetière de Marnes-la-Coquette (5 victoires).
  • Ss-lieutenant Louis Risacher au cimetière de Neuilly-sur-Seine (5 victoires).
  • Capitaine Georges Madon (41 victoires et 64 NH !) au cimetière parisien de Bagneux.
  • Ss-lieutenant Antoine Paillard au cimetière parisien de Bagneux (5 victoires).

 

Comme cela a été fait pour les anciens de Normandie – Niémen, il est demandé aux Présidents des Comités concernés d’organiser un dépôt de fleurs du Souvenir français en hommage à ces As, si possible, autour du 11 septembre. Un résumé de votre action et une ou deux photographies seront les bienvenus.

 

Avec mes remerciements,

 

 

Claude GUY

Délégué Général du Le Souvenir Français pour les Hauts-de-Seine

 

Lire la suite

Publié le 9 Juillet 2017

Le Souvenir Français va rendre hommage aux Présidents de la République.

Le Souvenir Français a décidé de rendre hommage aux 19 Présidents de la République décédés et inhumés en France. Ce choix est d’abord celui d’une association placée sous le haut patronage de ceux qui incarnent l’Etat.

 

Le 1er février 1906, le Président Emile Loubet signe le décret reconnaissant l’utilité publique du Souvenir Français. Ce président qui avait accordé sa grâce au capitaine Dreyfus, celui aussi qui avait signé la loi du 1er juillet 1901 relative au contrat d'association, ce président de la « Belle Epoque » fut l’homme de la reconnaissance de notre association. Le 14 octobre 1944, le général de Gaulle alors président du Conseil confirmait ce haut patronage qu’aucun Président ne remit jamais en cause.

 

Ce choix est aussi celui d’une certaine idée de la France. Ces 19 Présidents ont chacun leur personnalité, leur tempérament, leur caractère, leurs contrastes. Même si certains ont laissé dans notre récit national des pages d’ombre, aucun ne fait mauvaise figure dans notre histoire. Aucun n’est sorti du hasard, de l’improvisation. Tous ont incarné la continuité de l’Etat.

 

Le Souvenir Français a souhaité leur rendre hommage. A cette fin, il organisera chaque 14 juillet, une cérémonie sur chacune des 19 tombes des Présidents de la République.

 

Un geste qui permettra à un grand nombre de citoyens de connaître la diversité de ceux qui ont incarné la France. Un geste aussi qui renforcera la volonté du Souvenir Français d’être la grande association mémorielle dont la Nation républicaine a ardemment besoin.

 

Serge BARCELLINI

Contrôleur Général des Armées (2s)

Président Général de l'association "Le Souvenir Français"

 

 

Département

Nom

Lieu d’inhumation

Cérémonie

Aube (10)

Jean CASIMIR PERIER

Pont-sur-Seine

11h00

Charente (16)

François MITTERRAND

Jarnac, cimetière des Grands- Maisons

10h00

Drôme (26)

Emile LOUBET

Montélimar, cimetière Saint- Lazare

10h00

Gard (30)

Gaston DOUMERGUE

Aigues-Vives

10h30

Haute-Garonne (31)

Vincent AURIOL

Muret

 10h00

Jura (39)

Jules GREVY

Mont-sous-Vaudrey

11h00

Lot-et-Garonne (47)

Armand FALLIERES

Mézin

10h00

Haute-Marne (52)

Charles DE GAULLE

Colombey-les-Deux-Eglises

16h00

Meurthe-et-Moselle (54)

Albert LEBRUN

Mercy-le-Haut

11h00

Meuse (55)

Raymond POINCARE

Nubécourt

16h00

Paris (75)

Adolphe THIERS

Paris, cimetière duPère Lachaise, 56e division

16h00

Paris (75)

Félix FAURE

Paris, cimetière du Père Lachaise, avenue principale à côte du monument aux Morts

16h30

Paris (75)

Patrice deMAC  MAHON

Paris, Invalides

15h30

Paris (75)

Sadi CARNOT

Paris, Panthéon

11h00

Paris (75)

Paul DESCHANEL

Paris, cimetière du Montparnasse,  avenue du Nord/avenue de l’Ouest

15h00

Paris (75)

Alexandre MILLERAND

Paris, cimetière de Passy

15h00

Paris (75)

Paul DOUMER

Paris, cimetière de Vaugirard,  13e Division

15h30

Seine-Maritime (76)

René COTY

Le Havre, cimetière Sainte-Marie

9h30

Yvelines (78)

Georges POMPIDOU

Orvilliers

17h00

 

Lire la suite

Publié le 25 Juin 2017

Réunion des Présidents à Issy.

Le samedi 10 juin 2017, les présidents du Souvenir Français des Hauts-de-Seine se sont retrouvés dans la Maison du Combattant d’Issy-les-Moulineaux. Maison qu’ils connaissent bien puisque la réunion s’y déroule chaque année.

 

La Délégué général, Claude Guy, a présenté un certain nombre de réformes et de nouvelles directives qui vont s’appliquer pour certaines dès ce nouvel exercice :

 

  • Rappel de la neutralité absolue du Souvenir Français.
  • Les mandats vont passer à trois ans.
  • Il est également rappelé que le Comité est bien l’échelon de mise en œuvre des actions du Souvenir Français. Le Comité est lié à une commune ou un regroupement de communes.
  • Mise en place de la notion de « vacance » et notion de « mise en sommeil d’un comité » pour une durée d’un an maximum en cas de manquement grave à l’éthique de l’association, pour irrégularités financières ou tout autre motif grave.
  • Un comité peut être dissous sur demande d’un délégué général.
  • Remplacement : le délégué général peut demander au président général de révoquer le président d’un comité ; il va de soi que cette décision doit être dûment motivée et argumentée.
  • En cas d’usurpation du nom du Souvenir Français, une action en justice sera entreprise.
  • Les noms des réunions changent : l’assemblée générale du comité devient « réunion annuelle des adhérents ». Ceci étant motivé par le fait que le comité n’a pas d’existence juridique en tant que telle ; il n’a pas de personne morale.
  • Il est convenu qu’à l’avenir l’exercice du Souvenir Français repasse selon un mode calendaire, soit du 1er janvier au 31 décembre.
  • Cotisations : la cotisation de base reste à 10 Euros ; la revue reste à 5 Euros. Par contre, est membre bienfaiteur celui ou celle qui apporte une somme de 50 Euros ou plus.
  • La date du ravivage de la Flamme est fixée au 26 novembre, qui est la date du discours fondateur de l’idée su Soldat Inconnu par Francis Simon, en 1916. Il était président d’un Comité du Souvenir Français à Rennes. Francis Simon fera également l’objet d’un timbre par La Poste.
  • Le Souvenir Français s’est par ailleurs engagé à ce qu’aucune tombe des soldats morts en OPEX ne passe en déshérence.
  • Revue : on compte maintenant 47.500 abonnés à la revue du Souvenir Français.
  • Chancellerie : création d’une cravate du Souvenir Français pour les adhérents (adhérentes) méritants et qui auront eu 15 années de médaille de vermeil avec bélière laurée.
  • A propos de médaille, le Souvenir Français a demandé la création d’un contingent pour les activités mémorielles au sein des Ordres nationaux.
  • D’un point de vue financier, la quête 2016 a été un très bon cru avec une somme totale pour le département des Hauts-de-Seine de plus de 16.000 Euros. Rappel : les cotisations sont à envoyer avant la fin de l’exercice (fin juin ou fin septembre au plus tard) et les abonnements sont à envoyer fin juillet.
  • Concernant les adhérents, le Souvenir Français déplore la perte de 6.000 adhérents au niveau national.
  • Rhin et Danube : 15 drapeaux ont été récupérés par des collèges ou des lycées. Il est à noter que l’ensemble des établissements scolaires prend un très grand soin des drapeaux et que ces derniers sont souvent de sortie mémorielle.

 

Réunion des Présidents à Issy.
Réunion des Présidents à Issy.
Réunion des Présidents à Issy.
Réunion des Présidents à Issy.
Réunion des Présidents à Issy.
Réunion des Présidents à Issy.
Réunion des Présidents à Issy.
Réunion des Présidents à Issy.
Réunion des Présidents à Issy.
Réunion des Présidents à Issy.

Lire la suite

Publié le 21 Juin 2017

Ils font revivre la mémoire des Cadets de Rhin et Danube.

Gardiens d’un drapeau de Rhin et Danube dont le Souvenir Français est le seul dépositaire comme l’ont voulu dans leur immense sagesse les Anciens de cette grande association, les élèves de l’Institution Jeanne d’Arc de Colombes les ont honorés.

 

Avec respect et sens du devoir, ils ont su redonner vie au drapeau des Cadets de Rhin et Danube peu de temps après avoir été choisis pour en porter fièrement les trois couleurs.

 

Du Mont-Valérien, haut lieu de la mémoire combattante, à Ouistreham auprès d’un ancien du commando n°4 du commandant Kieffer, ces nouveaux et jeunes gardiens de la Mémoire ont rejoint leurs camarades déjà engagés dans cette noble mission du Souvenir Français.

 

Claude Guy

Délégué général des Hauts-de-Seine

Lire la suite

Publié le 29 Mai 2017

Memorial Day 2017.

Le 28 mai 2017, deux importantes cérémonies se sont déroulées dans notre département sous la bannière étoilée américaine et les plis du drapeau français.

 

La première avait lieu au mémorial de l’Escadrille Lafayette à Marnes la Coquette. Elle visait à commémorer le sacrifice des aviateurs volontaires américains venu s’instruire puis servir aux côtés de leurs camarades français au cours de la Première Guerre mondiale. Outre différents présidents de comités et plusieurs porte-drapeaux fidèles, on pouvait remarquer dans l’assistance la présence du Président général du Souvenir français, venu presque en voisin.

 

Votre délégué général a déposé une gerbe aux couleurs de notre drapeau avant de saluer avec les autorités présentes les porte-drapeaux.

 

La deuxième cérémonie se déroulait en début d’après-midi au cimetière américain de Suresnes à l’initiative de l’agence fédérale américaine « the American Battle Monument Commission » qui gère les cimetières américains où reposent plus de 124.000 soldats. Chaque tombe est ornée des drapeaux de nos deux Nations et reçoit en fin de cérémonie un petit bouquet en hommage à celui qui repose à jamais dans le sol de France.

 

Claude Guy

Délégué général

Souvenir Français des Hauts-de-Seine

Memorial Day 2017.
Memorial Day 2017.
Memorial Day 2017.
Memorial Day 2017.
Memorial Day 2017.

Lire la suite

Publié le 1 Avril 2017

L'alternative.

C’est un parcourant l’excellent mémoire d’une adhérente du Souvenir français des Hauts de Seine (1) que j’ai découvert cette lettre d’un soldat demeuré inconnu. Au premier abord, sa réflexion peut nous conduire sur la piste du fatalisme mais, dans le même temps, elle nous entraîne vers une espérance salutaire qui garde aujourd’hui toute sa force.

 

Voici donc la lettre que ce poilu adresse à sa marraine. Parti soldat, sous-lieutenant au début de l’année 1916 (2) il écrit : « Il y a toujours dans notre vie actuelle deux alternatives : l’expérience a prouvé que, dans aucune, il ne fallait s’en faire et voici pourquoi : étant au dépôt, par exemple, il y a deux alternatives ; ou vous êtes envoyé au front ou vous partez à l’arrière ; si vous allez vers l’arrière, vous ne vous en faites pas, c’est clair ; si vous partez pour le front, il y a deux alternatives : vous vous trouvez dans la zone marmitée ou dans une zone qui ne l’est pas ; dans ce dernier cas, vous ne vous en faites pas, bien entendu ; si vous êtes dans la zone marmitée, il y a encore deux alternatives : ou vous êtes touché, ou vous ne l’êtes pas ; si vous n’avez qu’une petite émotion, pas besoin de s’en faire ; mais si vous êtes touché, il y a deux alternatives : vous êtes blessé grièvement ou légèrement ; dans ce dernier cas, vous faites votre pansement et ne vous en faites pas du tout ; dans l’autre cas, il y a encore deux alternatives : vous en mourrez ou vous n’en mourrez pas ; dans la première c’est clair, vous ne vous en faites plus ; dans la seconde, il y a deux alternatives, on vous ampute ou on ne vous ampute pas ; si vous êtes amputé, vous êtes réformé et il n’y a pas à s’en faire. Dans les deux cas, on vous mène à l’hôpital ou vous êtes bien soigné et moins que jamais y n’faut s’en faire ; mais dans le second cas, il y a deux alternatives : vous êtes envoyé au dépôt ou en convalescence ; si vous allez en convalescence, c’est la bonne vie, on n’s’en fait pas ; mais si vous êtes envoyé au dépôt, il y a encore deux alternatives : ou vous êtes envoyé sur le front ou on vous envoie à l’arrière… voir le commencement … ».

 

Un siècle plus tard, la question sur l’alternative qui se présente au Souvenir français se pose selon moi dans les mêmes conditions mais se résume en une première et impérieuse nécessité : accroître le nombre de nos adhérents pour que notre association devienne dans l’écoulement du temps la grande association mémorielle de France.

 

 

 

Claude Guy

Délégué général du Souvenir Français

Département des Hauts-de-Seine

 

 

 

 

Notes :

 

1 - Patricia Pillorger, les poilus de Rueil, mémoire pour le diplôme universitaire de généalogie et histoire des familles, université de Nîmes, juin 2011.

2 - Société historique de Rueil-Malmaison, l’Abeille de Rueil in bulletin paroissial du 1er trimestre 1916.

Lire la suite

Publié le 9 Mars 2017

Lino Ventura dans le film "L'armée des ombres" de Jean-Pierre Melville (1969).

Lino Ventura dans le film "L'armée des ombres" de Jean-Pierre Melville (1969).

La génération de la Seconde Guerre mondiale nous quitte. Chaque jour, les pages nécrologiques de nos quotidiens annoncent le décès d’une femme ou d’un homme qui fut résistant, déporté, combattant sous uniforme. On rappelle leurs décorations, on signale leur âge et leurs combats.

Ils nous quittent. Cette disparition n’est pas anodine car cette génération est celle qui a écrit une page essentielle de notre histoire mondiale et de notre histoire de France. Leurs destins individuels ont à un moment donné fusionné avec celui de la Nation.

La disparition de cette génération nous impose une obligation, celle de la faire témoigner et de lui rendre hommage, une dernière fois. Nous ne pouvons pas nous contenter d’attendre qu’ils disparaissent afin de publier un communiqué. Nous devons à l’occasion des journées commémoratives nationales et en particulier des journées de la Déportation, du 8 mai, de la journée de la Résistance et du 18 juin, favoriser la publication dans tous les médias de leur portrait et de leur témoignage.

A la place qui est la sienne, le Souvenir Français souhaite contribuer à relever ce défi en lançant le recensement exhaustif de tous les anciens de la 1ère Armée afin de leur donner une dernière fois la parole. Un hommage qui s'inscrit pleinement dans le respect de l'association Rhin et Danube fusionné dans le Souvenir Français.

Ils sont notre conscience.

Notre devoir, leur rendre un peu, alors qu’ils nous ont tant donné.

 

Serge BARCELLINI

Contrôleur Général des Armées

Président Général de l'association "Le Souvenir Français"

Lire la suite

Publié le 1 Mars 2017

Le scullpteur et son oeuvre.

Le scullpteur et son oeuvre.

Le 16 février 2017, sous l’immense voûte de fer et de verre du Grand Palais, à Paris, s’est déroulée une touchante cérémonie d’inauguration d’un buste du maréchal de Lattre de Tassigny.

En présence de Monsieur René Roché, dernier président de Rhin et Danube, de Serge Barcellini, actuel président général du Souvenir français et de quelques invités dont votre délégué général, le sculpteur Virgil Magherusan a présenté son œuvre.

En aparté avec le président Roché, j’ai pu l’assurer de la présence de la cravate Rhin et Danube sur nos drapeaux du Souvenir français et de l’ardeur que nous mettions à la sauvegarde de la mémoire.

 

Claude Guy

Délégué général

Lire la suite

Publié le 23 Décembre 2016

Bonnes fêtes de fin d'année et vive 2017 !

Mesdames et Messieurs les présidents de comité,

En cette période à la fois cultuelle et culturelle, je vous souhaite à tous de passer de bonnes fêtes de Noël et de Nouvel an.

Le temps est également venu de formuler des vœux pour l'année 2017 qui bientôt s'ouvrira à nous.

 

Je pense évidemment et d'abord à la santé de chacune et chacun pour qu'elle leur permette de poursuivre les efforts que nous déployons au nom du Souvenir français pour honorer et mieux faire connaître ceux qui ont mérité l'immortalité.

 

2017 nous offrira de nouvelles opportunités de consolider l'œuvre commune, d'accroître le nombre de nos adhérents, de transmettre la flamme qui nous anime, de nous adapter plus encore au rythme de la vie actuelle et de ses potentialités.

 

C'est avec enthousiasme, dévouement, réactivité et même inventivité que nous parcourrons l'année qui vient.

 

Comme le traduit bien la carte ci-dessous (cliquer sur le lien) : « Bonne année 2017 ! ».

 

https://www.creationcorporate.com/Souvenir-Francais/Bonne-Annee-2017

 

 

 

Claude Guy

Délégué général du Souvenir français

pour les Hauts de Seine,

 

 

Lire la suite

Publié le 5 Novembre 2016

Assemblée générale départementale à Chaville.

Le samedi 22 octobre 2016, à l’invitation du Comité de Chaville, s’est déroulée l’assemblée générale départementale du Souvenir Français.

 

Assemblée générale, en présence de Monsieur Jean-Jacques Guillet, député-maire de Chaville, Madame Armelle Tilly, adjointe et conseillère départementale, Monsieur François-Marie Pailler, adjoint, Monsieur Bernard Chopin, vice-président national du Souvenir Français, Monsieur le colonel Claude Guy, Délégué général et Monsieur le représentant de l’ONAC des Hauts-de-Seine.

 

Assemblée générale placée sous le signe de l’émotion avec de nombreuses remises de décorations à des membres de notre association, et les adieux du colonel Joël Kaigre au Comité de Chaville. Pour des raisons familiales, et parce que c’est ainsi, notre ami « Jo » souhaite se rapprocher de sa famille installée du côté d’Arcachon. Il sera remplacé par François-Marie Pailler à la tête du Comité de Chaville.

 

Autre émotion, celle de l’assemblée toute entière quand le colonel Guy a remis les insignes de chevalier dans l’Ordre national du Mérite à André Labour, aujourd’hui Délégué général honoraire.

 

Ci-dessous, retrouvez toutes les clichés pris par Jean-Claude Thomas, président du Comité de Saint-Cloud, et photographe de cette assemblée.

 

Assemblée générale départementale à Chaville.
Assemblée générale départementale à Chaville.
Assemblée générale départementale à Chaville.
Assemblée générale départementale à Chaville.
Assemblée générale départementale à Chaville.
Assemblée générale départementale à Chaville.
Assemblée générale départementale à Chaville.
Assemblée générale départementale à Chaville.
Assemblée générale départementale à Chaville.
Assemblée générale départementale à Chaville.
Assemblée générale départementale à Chaville.
Assemblée générale départementale à Chaville.
Assemblée générale départementale à Chaville.
Assemblée générale départementale à Chaville.
Assemblée générale départementale à Chaville.
Assemblée générale départementale à Chaville.
Assemblée générale départementale à Chaville.
Assemblée générale départementale à Chaville.
Assemblée générale départementale à Chaville.
Assemblée générale départementale à Chaville.
Assemblée générale départementale à Chaville.
Assemblée générale départementale à Chaville.
Assemblée générale départementale à Chaville.
Assemblée générale départementale à Chaville.
Assemblée générale départementale à Chaville.
Assemblée générale départementale à Chaville.
Assemblée générale départementale à Chaville.
Assemblée générale départementale à Chaville.
Assemblée générale départementale à Chaville.
Assemblée générale départementale à Chaville.
Assemblée générale départementale à Chaville.
Assemblée générale départementale à Chaville.
Assemblée générale départementale à Chaville.
Assemblée générale départementale à Chaville.
Assemblée générale départementale à Chaville.
Assemblée générale départementale à Chaville.
Assemblée générale départementale à Chaville.
Assemblée générale départementale à Chaville.
Assemblée générale départementale à Chaville.
Assemblée générale départementale à Chaville.
Assemblée générale départementale à Chaville.
Assemblée générale départementale à Chaville.
Assemblée générale départementale à Chaville.
Assemblée générale départementale à Chaville.
Assemblée générale départementale à Chaville.
Assemblée générale départementale à Chaville.
Assemblée générale départementale à Chaville.
Assemblée générale départementale à Chaville.
Assemblée générale départementale à Chaville.
Assemblée générale départementale à Chaville.
Assemblée générale départementale à Chaville.
Assemblée générale départementale à Chaville.
Assemblée générale départementale à Chaville.
Assemblée générale départementale à Chaville.
Assemblée générale départementale à Chaville.
Assemblée générale départementale à Chaville.
Assemblée générale départementale à Chaville.
Assemblée générale départementale à Chaville.
Assemblée générale départementale à Chaville.
Assemblée générale départementale à Chaville.
Assemblée générale départementale à Chaville.
Assemblée générale départementale à Chaville.
Assemblée générale départementale à Chaville.
Assemblée générale départementale à Chaville.
Assemblée générale départementale à Chaville.
Assemblée générale départementale à Chaville.

Lire la suite