actualite des comites

Publié le 13 Octobre 2021

Avec leurs anciens !

Les jeunes élèves de Chatillon, avec leurs professeurs et leurs anciens du Souvenir-Français, se portent garants de la mémoire en réalisant des voyages mémoriels de proximité.

Ainsi, ils découvrent les pages de pierre qui ont permis à leur pays, à ses alliés et à tous ces destins individuels qui reposent dans le mémorial de la France combattante, dans le cimetière américain de Suresnes ou sous l’Arc de triomphe, d’être un espace de liberté.

 

Claude Guy,

Délégué général du Souvenir-Français pour les Hauts de Seine.

Avec leurs anciens !
Avec leurs anciens !
Avec leurs anciens !

Lire la suite

Publié le 1 Octobre 2021

Le président Jean-Philippe Brault nous a quittés.

Ancien colonel de l’arme du génie, expert près le tribunal de grande instance de Versailles, pour le domaine nucléaire, Jean-Philippe Brault était devenu président du comité du Souvenir-Français de Sceaux en 2009. Il était par ailleurs investi au sein de la société des membres de la Légion d’honneur en qualité de vice-président et trésorier de la section de Sceaux.

Depuis quelques années, son état de santé ne lui permettait plus d’assurer comme il le souhaitait sa fonction de président du comité de Sceaux de notre association mémorielle.

Mais il restait très attaché à ce que nous représentons dans le paysage français et aux mémoires que nous portons, notamment celle de Rhin et Danube.

Aujourd’hui, en ce triste vendredi 1er octobre 2021, nombreux sont ceux venus l’accompagner lors de ses obsèques, en soutien également de sa famille et de ses proches.

La présence de quatre de nos drapeaux et de ses nombreux amis de tous horizons l’assurait de nos pensées, celles qui transcendent et nous élèvent.

 

Claude Guy,

Délégué général.

Lire la suite

Publié le 8 Juillet 2021

Quelle belle fin d’année scolaire !

C’est en effet ce que saluait la cérémonie du 1er juillet à l’école Léopold Sédar Senghor de Clamart.

Une scolarité marquée par la réussite d’une classe remarquable qui recevait des mains du directeur départemental de l’ONAC, M. Jean-Baptiste Romain, le prix de lauréat du concours « les petits artistes de la mémoire ».

Ces jeunes élèves audacieux dans leur démarche conduite par un professeur ami du Souvenir Français, recevaient ainsi un double hommage et une belle reconnaissance.

En effet outre le prix de l’ONAC, ils recevaient des mains du délégué général du Souvenir Français pour les Hauts de Seine, la garde d’un drapeau qui symbolise notre attachement aux valeurs de la République, le devoir de mémoire qui nous habite et celui de la transmission d’une génération à une autre.

Le professeur se voyait quant à lui décerner la médaille de bronze du Souvenir Français sous l’œil attentif de François Xavier Philipp, président du comité, entouré de ses fidèles adhérents, acteurs toujours présents et actifs pour que vive les Mémoires portées par notre association.

Après la signature d’une convention entre l’établissement et le Souvenir Français eut lieu le ravivage d’une flamme, symbole de l’espérance qui mettait presque fin à cette chaleureuse et solennelle cérémonie.

On comprend dès lors la présence en nombre des représentants de la municipalité, de l’inspection de l’Éducation nationale mais aussi celle des parents de ces jeunes élèves et de l’émotion nimbée de fierté de Madame la directrice qui s’attache avec succès « à former de futurs citoyens éclairés et libres » comme elle nous l’a écrit.

Ces élèves sont, n’en doutons pas, sur le chemin du succès.

 

Claude Guy,

Délégué général du Souvenir Français pour les Hauts-de-Seine

Quelle belle fin d’année scolaire !
Quelle belle fin d’année scolaire !
Quelle belle fin d’année scolaire !
Quelle belle fin d’année scolaire !
Quelle belle fin d’année scolaire !

Lire la suite

Publié le 28 Juin 2021

Une première à Courbevoie.

Le comité de Courbevoie est en effet le premier à avoir été confronté aux nouveaux statuts et au vote des adhérents par correspondance, procuration ou en présentiel le 26 juin dernier.

Après la démission du président Bernard Jacob pour raisons familiales impérieuses, la Délégation générale, ayant assuré la transition, a organisé les élections qui se sont déroulées selon le processus entré en vigueur le 1er janvier dernier.

La liste qui a emporté les suffrages à l’unanimité avec à sa tête Monsieur Roger Gosse recevra sans nul doute l’agrément du Conseil d’administration. Elle pourra ainsi entrer officiellement en fonction pour s’investir notamment dans les actions de mémoire.

Avec bien sûr les encouragements de toute la délégation. 

 

 

Claude Guy,

Délégué général du Souvenir Français pour les Hauts-de-Seine.

Lire la suite

Publié le 13 Juin 2021

Un Conseil municipal des jeunes reçoit la garde d’un drapeau.

Le 2 juin, en fin d’après-midi, le Conseil municipal des jeunes de Rueil-Malmaison a reçu la garde d’un drapeau de Rhin et Danube remis par le délégué général du Souvenir Français pour les Hauts-de-Seine, accompagné du président du comité de la ville.

Cette cérémonie initialement prévue pour le 11 novembre 2020 mais reportée en raison des contraintes sanitaires liées à la Covid 19 s’est faite sous la présidence du maire de la ville, Monsieur Patrick Ollier, accompagné de plusieurs membres du Conseil municipal.

À la fois chaleureuse et solennelle, la remise du drapeau fut précédée de prises de paroles dont celle visant à présenter le Souvenir-Français dans son histoire, l’épopée de la 1ère armée du général de Lattre de Tassigny et les raisons de cette démarche originale de transfert d’un drapeau dans les mains de jeunes citoyens responsables.

Une convention fut ensuite signée entre le maire de la ville et le Souvenir Français.

Dans l’assistance, on notait la présence de plusieurs membres du comité de Rueil-Malmaison-Garches dont le porte-drapeau qui ne manquera pas de donner toute information utile à la jeune garde qui portera ce symbole chargé d’histoire lors des cérémonies importantes.

Je salue ces jeunes citoyens engagés dans la vie de la cité, les initiateurs du projet et la municipalité qui jamais ne ménage son soutien au Souvenir Français.

 

Claude Guy,

Délégué général du Souvenir-Français pour les Hauts de Seine.

Un Conseil municipal des jeunes reçoit la garde d’un drapeau.
Un Conseil municipal des jeunes reçoit la garde d’un drapeau.
Un Conseil municipal des jeunes reçoit la garde d’un drapeau.
Un Conseil municipal des jeunes reçoit la garde d’un drapeau.

Lire la suite

Publié le 5 Juin 2021

A La Garenne-Colombes : disparition de Roger Poulet.

Dans La Gazette des associations patriotiques de La Garenne-Colombes n°58 de juin 2021, Pierre Lucas, président du Comité d’entente, a annoncé la disparition de Roger Poulet.

 

Extrait : « Roger Poulet, décédé début avril, avait fêté ses 104 ans le 21 janvier. Ancien combattant et ancien prisonnier de guerre 39-45, il participait fidèlement à nos cérémonies. De nombreux membres des associations patriotiques étaient présents lors de ses obsèques à Saint-Urbain, le 22 avril 2020, dont Pierre Lucas, Yves Perrée et les porte-drapeaux Benito Belogi, Claude Durand, Jean Rabia, Jean-Pierre Servoir et Guy Thévenon. Maurice Surcouf portait le coussin de ses décorations. C'est avec beaucoup de tristesse que nous perdons un ami toujours élégant, très agréable en société. Son optimisme était apprécié et sa joie de vivre riche d'enseignements ».

 

En mai 2013, Roger Poulet s’était confié à la délégation du Souvenir Français et avait raconté sa guerre : la ligne Maginot, les Allemands qui n’arrivent pas (en fait, ils sont passés au loin et depuis un moment !), la défaite de mai 1940, l’Allemagne où, prisonnier, il devait recoudre des uniformes de la Wehrmacht. Et puis, la prison en Allemagne puis en Pologne pour avoir désobéi, l’évasion entre deux transferts, et le retour en France depuis la région du lac de Constance (« entre la Pologne et l’Allemagne, nous avions marché plus de 1.000 kilomètres ! ») et le retour à Paris avec quelques camarades, au volant d’une voiture volée !

 

Retrouvez les confidences de Roger Poulet, dans l’article sur ce site, intitulé : « La grande évasion » (en haut de l’écran placer dans le module de recherche : grande évasion).

Lire la suite

Publié le 15 Janvier 2021

Un symbole vient de s’éteindre.

Les commémorations liées au 150ème anniversaire de la guerre de 1870-1871 vont bientôt prendre fin au jour de la deuxième bataille de Buzenval. Elles illustraient deux phases de notre histoire en Europe : 75 ans et trois guerres entre voisins européens suivis de 75 ans de paix avec la construction de ce qui est aujourd’hui l’Union européenne.

Maurice Lair, porte-drapeau à Rueil-Malmaison symbolisait à lui tout seul le deuxième tableau de cette histoire compliquée entre voisins européens.

Prisonnier en Allemagne lors de la Seconde Guerre mondiale, il comprit très vite que la folie des hommes devait laisser place dans notre vieille Europe à la réconciliation, à la mise en commun de destins partagés et non plus opposés.

C’est pourquoi, à son retour sur le sol de France, il s’est appliqué à fonder un jumelage franco-allemand dans sa ville de Rueil-Malmaison.

À chacune de mes visites pour la réunion annuelle des adhérents précédée d’une cérémonie devant le monument aux morts, j’ai pu échanger avec lui et mesurer combien il était aussi investi dans sa fonction de porte-drapeau.

Il était également un témoin pour les jeunes générations qu’il rencontrait dans les écoles de la ville.

Auteur d’un recueil sur « le destin d’un prisonnier de guerre », il a consacré ces dernières 75 années à la réconciliation entre deux pays devenus, grâce à elle, moteurs de l’Union européenne.

Le Souvenir-Français à travers son comité de Rueil-Malmaison perd un ami serein, discret, toujours présent et qui le restera dans nos mémoires. Il était âgé de 101 ans.

 

Claude GUY,

Délégué général du Souvenir Français pour les Hauts de Seine.

Crédit photographique : journal Le Parisien – Amanda Breuer Rivera.

Lire la suite

Publié le 10 Décembre 2020

Savoir glisser sur des pistes nouvelles.

Il n’est bien sûr aucunement question d’aborder dans ce petit article la problématique des stations de ski mais de mettre en lumière une piste de financement à explorer par le Souvenir Français dans la réalisation de certains travaux.

Ainsi, dans le cadre de la commémoration de la guerre de 1870-1871, certains monuments ont fait/ou vont faire l’objet de rénovation ou de restauration.

Le monument phare de cette époque dans les Hauts de Seine à Buzenval, ainsi que celui dédié aux braves tombés lors de ces terribles combats entre soldats prussiens et soldats français entrent dans ce cadre.

La ville bien évidemment est partie prenante de ces restaurations ou rénovations tout comme le Souvenir Français à travers son comité de Rueil-Malmaison.

C’est grâce à la volonté, la ténacité, la curiosité et la proposition providentielle d’un citoyen ami de notre association mémorielle que fut explorée la piste d’un mécénat avec le Crédit Agricole.

Si au niveau local, la proposition faite n’a pas eu le succès immédiat escompté, le dossier transmis à l’échelon régional a séduit « Les Caisses Locales » représentées par le président du comité régional de la direction régionale du Crédit Agricole.

Après signature d’une convention avec le Souvenir Français, un chèque de 2.000 € a été reçu par le comité du Souvenir Français de Rueil-Malmaison.

Cet exemple de mécénat est sans conteste un jalon nouveau posé sur la piste qui conduit à des sources nouvelles de contributions intelligentes et pragmatiques.

 

Claude Guy,

Délégué général du Souvenir Français pour les Hauts de Seine.

Lire la suite

Publié le 23 Octobre 2020

À Rueil-Malmaison, hommage aux morts du 21 octobre 1870.

Notre deuxième rendez-vous mémoriel important autour de la guerre oubliée de 1870-1871 s’est déroulé en deux temps : à Versailles puis à Rueil-Malmaison.

Il s’agissait d’honorer la mémoire de ces soldats morts au champ d’honneur comme on le disait à l’époque lors de la première bataille de Buzenval le 21 octobre 1870, audacieuse percée qui visait à desserrer l’étau prussien qui étouffait la capitale.

Deux noms retinrent l’attention : celui du commandant Jacquot et celui du jeune Raoul Bohrer de Kreuznach, les deux mortellement blessés dans de cruels combats.

Le premier ramassé et transporté par les prussiens décède dans l’ambulance de Versailles. Sa sépulture a récemment été retrouvée au cimetière Saint-Louis de Versailles grâce à l’opiniâtreté de l’association des Vosgiens de Paris et de notre comité de Rueil-Malmaison.

Le second tombe sous les balles ennemies provenant des vignes proches qui habillaient les flancs de la colline. L’achat d’une parcelle de terrain permet au père de ce héros de faire édifier un petit cimetière dont l’entretien sera confié au Souvenir-Français et dans lequel repose huit autres soldats dont des prussiens.

L’hommage rendu à ces braves malgré les contraintes sanitaires a été judicieusement relayé en direct sur le site de la ville et visionné de nombreuses fois.

 

Claude GUY

Délégué général du Souvenir Français pour les Hauts de Seine

À Rueil-Malmaison, hommage aux morts du 21 octobre 1870.
À Rueil-Malmaison, hommage aux morts du 21 octobre 1870.
À Rueil-Malmaison, hommage aux morts du 21 octobre 1870.
À Rueil-Malmaison, hommage aux morts du 21 octobre 1870.
À Rueil-Malmaison, hommage aux morts du 21 octobre 1870.
À Rueil-Malmaison, hommage aux morts du 21 octobre 1870.

Lire la suite