actualite des comites

Publié le 22 Janvier 2022

A Clamart, décès de Germain Clemenceau.

Enfant de l’Anjou, né au sein d’une famille de 13 frères et sœurs, le colonel Germain Clemenceau, résident à Clamart, nous a quitté le 1er janvier 2022, à l’âge de 85 ans. Le Souvenir Français était présent à ses obsèques, le 12 janvier à l’église Saint-Joseph de Clamart.

Né en 1936, Germain Clemenceau fondera avec la Lorraine Jacqueline Thouvenin, une famille soudée qui verra naître deux enfants, Anne et François.

Repéré par son instituteur pour ses prédispositions intellectuelles, il va bâtir année après année, une carrière riche et remplie au service de la Nation. Elle débute par deux années à Oujda au Maroc, dans le cadre de son service militaire. Il intègre successivement l’Ecole des sous-officiers de l’armée de l’Air de Rochefort, puis celle de l’Ecole de l’Air à Salon de Provence, où il devient Officier des systèmes aéronautiques en 1961.

Il travaille ensuite à Lahr en Allemagne, à Toul, puis à Djibouti. En 1971, il est basé au ministère de l’armée de l’Air à Paris, avant d’accepter un poste de coopérant de trois ans à Rabat au Maroc en 1977. De retour en France en 1979, il est promu Chef des Moyens Techniques à la BA 116 de Luxeuil-les-Bains.

Germain termine sa carrière de colonel à Rochefort où il fait partie de la direction de l’école. Germain est officier de l’Ordre national du Mérite et chevalier de la Légion d’honneur.

Parmi ses centres d’intérêt : le vol à voile (il a ses trois diamants), le golf, la littérature (Saint-Exupéry était son auteur préféré), l’Histoire de France et les voyages.

A Clamart, décès de Germain Clemenceau.

Lire la suite

Publié le 29 Novembre 2021

A Vaucresson : une exposition à la mémoire du général de Gaulle.

L'année 2020 était l'année « de Gaulle ». Aussi, le Comité du Souvenir Français de Vaucresson avait prévu de marquer cet évènement par une exposition et la commémoration du 50e anniversaire de la mort du général.

Mais la pandémie nous a fait prendre la même décision que pour les jeux olympiques de Tokyo 2020 : un report en 2021 ! Ainsi, c'est en novembre 2021 que cet évènement a eu lieu.

Le service des Hauts-de-Seine de l'ONACVG (Office National des Anciens Combattants et Victimes de Guerre), dirigé par M. Jean-Baptiste Romain nous avait prêté l'exposition :  "Les Français Libres et leur chef, le Général de Gaulle".

Nous en avons profité pour organiser une itinérance : l’exposition a été présentée du 8 au 19 novembre au centre culturel "La Montgolfière" de Vaucresson ; puis au collège Yves du Manoir de Vaucresson du 22 au 26 novembre. Ceci s’intégrant dans le cadre du devoir de mémoire de la classe de 3e estampillée « Défense » ; classe qui a par ailleurs la garde d’un drapeau d’un Comité de "Rhin et Danube" et qu’elle sort aux cérémonies. C’était le cas pour ce 11 novembre lors de la célébration organisée par la municipalité.

Le vernissage de cette exposition avait été réalisé le 9 novembre afin de commémorer aussi l'anniversaire de la mort du général. Madame Véronique Jacqueline, maire de Vaucresson a fait un discours d'accueil puis Monsieur Froideval, maire-adjoint en charge des Finances et des Commémorations a pris la parole pour un hommage au Général. De son côté, le Souvenir Français par l’intermédiaire de son président, a rappelé le parcours de Charles de Gaulle, depuis la Première Guerre mondiale jusqu’à la libération de la France en 1945, en passant par les préconisations stratégiques dans l'entre-deux guerres et son départ pour Londres 1940 avec l'Appel à la résistance et le refus de l'armistice. Enfin, Monsieur Levesque, Président de l'association des Anciens Combattants de Vaucresson, a rappelé la ténacité du général, inconnu et seul en 1940 mais qui avait prévu le rôle de notre Empire et que la guerre serait mondiale. Monsieur Levesque rappelait aussi que de Gaulle avait tenu tête à Roosevelt en réussissant à imposer le gouvernement de la France Libre à la Libération, sans oublier que les anciens combattants actuels sont pour beaucoup des anciens d'Algérie, événement majeur de la politique du général pendant son premier septennat de Président de la République.

Monsieur Romain, directeur de l’ONACVG des Hauts-de-Seine et son adjointe, Madame O'Donnell, étaient présents à cette cérémonie, et nous les remercions chaleureusement pour leurs aides.

Pour ma part, je ne suis plus professeur depuis 2009 mais c'est avec plaisir que j'ai accueilli des classes primaires de Vaucresson afin de transmettre la mémoire de cette période douloureuse de notre histoire à ces jeunes générations. Ce qui, rappelons-le, est l’une des missions majeures du Souvenir Français.

 

Alain Goussard,

Président du Comité de Vaucresson du Souvenir Français.

 

A Vaucresson : une exposition à la mémoire du général de Gaulle.
A Vaucresson : une exposition à la mémoire du général de Gaulle.
A Vaucresson : une exposition à la mémoire du général de Gaulle.
A Vaucresson : une exposition à la mémoire du général de Gaulle.
A Vaucresson : une exposition à la mémoire du général de Gaulle.
A Vaucresson : une exposition à la mémoire du général de Gaulle.
A Vaucresson : une exposition à la mémoire du général de Gaulle.
A Vaucresson : une exposition à la mémoire du général de Gaulle.
A Vaucresson : une exposition à la mémoire du général de Gaulle.

Lire la suite

Publié le 16 Novembre 2021

A Rueil, hommage à deux soldats du Premier empire.

Pour contribuer à l’année Napoléon, le Souvenir-Français avait souhaité qu’une petite cérémonie soit organisée sur la tombe souvent oubliée ou méconnue de soldats du Premier Empire.

Ce fut chose faite, samedi 13 novembre dans le cimetière ancien de la ville « impériale », comme aime à le souligner le maire de Rueil-Malmaison.

Erigé en son temps à la mémoire du général Varin et entretenu par le comité du Souvenir-Français, un monument nous rappelle le parcours de ce soldat hors du commun (1).

Volontaire pour servir en 1806 dans la garde du roi de Naples, le frère de Napoléon, il devient après les campagnes d’Egypte, d’Italie, d’Espagne, d’Allemagne, capitaine-major en 1814 puis, sous Louis XVIII, aide de camp du maréchal Gouvion-Saint-Cyr.

Il retourne en Egypte comme instructeur auprès du vice-roi. Créateur et commandant d’une école de cavalerie, il devient général de l’armée d’Egypte et bey (chef, seigneur).

Chevalier de l’ordre de Saint-Louis et officier de la Légion d’honneur, il se retire à Rueil-Malmaison et y décède à l’âge de 83 ans.

Une autre sépulture, plus discrète, fut découverte et nettoyé : celle d’un soldat de 18 ans en 1792 devenu capitaine au 17ème régiment de ligne, issu du régiment d’Auvergne, qui participa aux campagnes napoléoniennes et reçu la Légion d’honneur. Plus tard, il devint maire de Rueil-Malmaison et assura son entrée dans la modernité de l’époque.

Dans un bel élan, guidés par le président du comité du Souvenir-Français de Rueil-Malmaison, le maire de la ville, le conseiller départemental, le conseiller régional, le président de la section locale de la Légion d’honneur, le délégué général du Souvenir-Français pour les Hauts de Seine, le président de la société historique de Rueil-Malmaison, des membres du Souvenir-Français et trois porte-drapeaux se recueillirent devant les sépultures.

Dans des gestes sobres et symboliques des fleurs de la municipalité, du Souvenir-Français et de la Légion d’honneur furent déposées sur chacune des sépultures.

 

Claude Guy,

Délégué général du Souvenir-Français pour les Hauts-de-Seine.

 
(1) cf : Rueil-info, mars 2021
A Rueil, hommage à deux soldats du Premier empire.
A Rueil, hommage à deux soldats du Premier empire.
A Rueil, hommage à deux soldats du Premier empire.

Lire la suite

Publié le 22 Octobre 2021

A Levallois-Perret, hommage à une grande dame.

Il y a un siècle naquit au Hertford British Hospital de Levallois-Perret celle qui allait devenir une grande héroïne de la Seconde guerre mondiale et un symbole de la lutte franco-britannique contre la barbarie déversée sur l’Europe.

Violette Szabo, citoyenne franco-britannique, s’engagea à 20 ans comme opératrice de contrôle de tir dans une batterie anti-aérienne, puis devint en 1943 un agent du SOE, service secret créé par Winston Churchill.

Elle fut parachutée en France en avril 1944, dans la région de Rouen puis avec Bob Maloubier, le 8 juin 1944, à Sussac, en Haute-Vienne, pour prêter main forte au maquis du Limousin.

Blessée lors d’un accrochage avec la division SS « Das Reich », le 10 juin 1944, elle protégea héroïquement la fuite de ses camarades mais, à court de munitions, fut capturée.

Torturée par la Gestapo, « Louise », son nom de code, ne livra aucune information mais fut déportée puis assassinée à Ravensbrück, le 5 février 1945, à l’âge de 23 ans.

Grâce à l’hôpital franco-britannique de Levallois-Perret, la délégation générale des Hauts de Seine du Souvenir-Français, le soutien sans réserve de la municipalité de Levallois-Perret et les appuis individuels directs ou indirects, ce magnifique projet initié par un limousin d’île de France a pu se concrétiser le 15 octobre 2021.

La plaque posée sur l’enceinte de l’hôpital en présence de la fille de Violette Szabo venue spécialement du Pays de Galles rappelle au passant la courte vie de cette femme exceptionnelle. Celle qui a rejoint les rangs des Morts pour la France pour lesquels nous affirmons « À nous le souvenir, à eux l’immortalité.

Claude Guy,

Délégué général du Souvenir-Français pour les Hauts de Seine.

A Levallois-Perret, hommage à une grande dame.
A Levallois-Perret, hommage à une grande dame.
A Levallois-Perret, hommage à une grande dame.

Lire la suite

Publié le 22 Octobre 2021

A Chatenay-Malabry, exposition « Si la Légion d’honneur m’était contée ».

Exposition « Si la Légion d’honneur m’était contée »

Pavillon des Arts de Châtenay-Malabry (26 octobre – 6 novembre 2021)

Cette exposition retraçant l’histoire de l’Ordre national de la Légion d’honneur est organisée par la Société des Membres de la Légion d’Honneur (SMLH) à l’occasion de la commémoration de son centenaire et par le Souvenir Français à l’occasion des journées nationales du souvenir.

Cette exposition est articulée autour de 22 panneaux présentant la Légion d’honneur et notre association (SMLH) ; d’une série de portraits/biographies de 18 personnalités décorées de la Légion d’honneur avant 1921 et ayant habité les communes recouvertes par la section (Antony ; Bourg-la-Reine ; Châtenay-Malabry ; Fontenay-aux-Roses ; Montrouge ; Châtillon ; Bagneux ; Sceaux) ; l’exposition de sept drapeaux associatifs de comités (SMLH et Souvenir français) avec commentaires sur la symbolique du drapeau.

Le vernissage du 3 novembre sera aussi l’occasion pour le comité de la SMLH de Châtenay-Malabry de remettre des prix à des apprentis afin de soutenir leur engagement.

Le sous-préfet d’Antony, le président du département, les maires des sept communes citées ci-dessus, le président national de la SMLH et le président national du Souvenir français, le délégué départemental du Souvenir français sont invités à ce vernissage.

La Légion d’honneur est la plus haute distinction française et l’une des plus connues au monde. Créée en 1802 par Napoléon, elle est remise au nom du Chef de l’État, Grand maitre de l’Ordre, pour récompenser les citoyens les plus méritants dans tous les domaines d’activité.

La Société des Membres de la Légion d’Honneur (SMLH) regroupe, depuis 1921, les légionnaires volontaires pour s'engager sur les terrains de la solidarité inter-générationnelle, de la préservation et du renforcement du lien social sous toutes ses formes. Elle a été fondée en 1921 pour aider les nombreux légionnaires anciens combattants de la grand guerre, souvent dans le besoin. Elle commémore de 2021 à 2022 son centenaire par de nombreuses manifestation internationales, nationales et locales. Dont pour nous Altosequanais cette exposition.

Le Souvenir Français association fondée en 1887 et reconnue d’utilité publique le 1er février 1906 a pour vocation d'honorer la mémoire de tous ceux qui sont morts et meurent pour la France qu’ils soient Français ou étrangers. Elle a été fondée après la guerre de 1870 pour honorer les anciens combattants, entretenir indéfiniment leurs tombes. Pour que chacun puisse y contribuer, une quête sur la voie publique est organisée chaque année à la Toussaint, avec l’autorisation du gouvernement. Elle a lieu cette année du 28 octobre au 2 novembre.

 

La Société des Membres de la Légion d’Honneur dont le siège est à Paris est subdivisée en sections en France et à l’étranger. La section des Hauts-de-Seine sud-est regroupe cinq comités : Antony ; Bourg-la-Reine ; Châtenay-Malabry et Fontenay-aux-Roses ; Montrouge - Châtillon - Bagneux ; Sceaux

Le Souvenir Français est subdivisé en comités. Châtenay-Malabry a un comité.

 

Le document ci-dessous est une invitation au vernissage de cette exposition. Celui-ci se déroulera le mercredi 3 novembre à 17h, au Pavillon des Arts et du Patrimoine de Châtenay-Malabry (mesures sanitaires en vigueur).

Lire la suite

Publié le 13 Octobre 2021

Avec leurs anciens !

Les jeunes élèves de Chatillon, avec leurs professeurs et leurs anciens du Souvenir-Français, se portent garants de la mémoire en réalisant des voyages mémoriels de proximité.

Ainsi, ils découvrent les pages de pierre qui ont permis à leur pays, à ses alliés et à tous ces destins individuels qui reposent dans le mémorial de la France combattante, dans le cimetière américain de Suresnes ou sous l’Arc de triomphe, d’être un espace de liberté.

 

Claude Guy,

Délégué général du Souvenir-Français pour les Hauts de Seine.

Avec leurs anciens !
Avec leurs anciens !
Avec leurs anciens !

Lire la suite

Publié le 1 Octobre 2021

Le président Jean-Philippe Brault nous a quittés.

Ancien colonel de l’arme du génie, expert près le tribunal de grande instance de Versailles, pour le domaine nucléaire, Jean-Philippe Brault était devenu président du comité du Souvenir-Français de Sceaux en 2009. Il était par ailleurs investi au sein de la société des membres de la Légion d’honneur en qualité de vice-président et trésorier de la section de Sceaux.

Depuis quelques années, son état de santé ne lui permettait plus d’assurer comme il le souhaitait sa fonction de président du comité de Sceaux de notre association mémorielle.

Mais il restait très attaché à ce que nous représentons dans le paysage français et aux mémoires que nous portons, notamment celle de Rhin et Danube.

Aujourd’hui, en ce triste vendredi 1er octobre 2021, nombreux sont ceux venus l’accompagner lors de ses obsèques, en soutien également de sa famille et de ses proches.

La présence de quatre de nos drapeaux et de ses nombreux amis de tous horizons l’assurait de nos pensées, celles qui transcendent et nous élèvent.

 

Claude Guy,

Délégué général.

Lire la suite

Publié le 8 Juillet 2021

Quelle belle fin d’année scolaire !

C’est en effet ce que saluait la cérémonie du 1er juillet à l’école Léopold Sédar Senghor de Clamart.

Une scolarité marquée par la réussite d’une classe remarquable qui recevait des mains du directeur départemental de l’ONAC, M. Jean-Baptiste Romain, le prix de lauréat du concours « les petits artistes de la mémoire ».

Ces jeunes élèves audacieux dans leur démarche conduite par un professeur ami du Souvenir Français, recevaient ainsi un double hommage et une belle reconnaissance.

En effet outre le prix de l’ONAC, ils recevaient des mains du délégué général du Souvenir Français pour les Hauts de Seine, la garde d’un drapeau qui symbolise notre attachement aux valeurs de la République, le devoir de mémoire qui nous habite et celui de la transmission d’une génération à une autre.

Le professeur se voyait quant à lui décerner la médaille de bronze du Souvenir Français sous l’œil attentif de François Xavier Philipp, président du comité, entouré de ses fidèles adhérents, acteurs toujours présents et actifs pour que vive les Mémoires portées par notre association.

Après la signature d’une convention entre l’établissement et le Souvenir Français eut lieu le ravivage d’une flamme, symbole de l’espérance qui mettait presque fin à cette chaleureuse et solennelle cérémonie.

On comprend dès lors la présence en nombre des représentants de la municipalité, de l’inspection de l’Éducation nationale mais aussi celle des parents de ces jeunes élèves et de l’émotion nimbée de fierté de Madame la directrice qui s’attache avec succès « à former de futurs citoyens éclairés et libres » comme elle nous l’a écrit.

Ces élèves sont, n’en doutons pas, sur le chemin du succès.

 

Claude Guy,

Délégué général du Souvenir Français pour les Hauts-de-Seine

Quelle belle fin d’année scolaire !
Quelle belle fin d’année scolaire !
Quelle belle fin d’année scolaire !
Quelle belle fin d’année scolaire !
Quelle belle fin d’année scolaire !

Lire la suite

Publié le 28 Juin 2021

Une première à Courbevoie.

Le comité de Courbevoie est en effet le premier à avoir été confronté aux nouveaux statuts et au vote des adhérents par correspondance, procuration ou en présentiel le 26 juin dernier.

Après la démission du président Bernard Jacob pour raisons familiales impérieuses, la Délégation générale, ayant assuré la transition, a organisé les élections qui se sont déroulées selon le processus entré en vigueur le 1er janvier dernier.

La liste qui a emporté les suffrages à l’unanimité avec à sa tête Monsieur Roger Gosse recevra sans nul doute l’agrément du Conseil d’administration. Elle pourra ainsi entrer officiellement en fonction pour s’investir notamment dans les actions de mémoire.

Avec bien sûr les encouragements de toute la délégation. 

 

 

Claude Guy,

Délégué général du Souvenir Français pour les Hauts-de-Seine.

Lire la suite

Publié le 13 Juin 2021

Un Conseil municipal des jeunes reçoit la garde d’un drapeau.

Le 2 juin, en fin d’après-midi, le Conseil municipal des jeunes de Rueil-Malmaison a reçu la garde d’un drapeau de Rhin et Danube remis par le délégué général du Souvenir Français pour les Hauts-de-Seine, accompagné du président du comité de la ville.

Cette cérémonie initialement prévue pour le 11 novembre 2020 mais reportée en raison des contraintes sanitaires liées à la Covid 19 s’est faite sous la présidence du maire de la ville, Monsieur Patrick Ollier, accompagné de plusieurs membres du Conseil municipal.

À la fois chaleureuse et solennelle, la remise du drapeau fut précédée de prises de paroles dont celle visant à présenter le Souvenir-Français dans son histoire, l’épopée de la 1ère armée du général de Lattre de Tassigny et les raisons de cette démarche originale de transfert d’un drapeau dans les mains de jeunes citoyens responsables.

Une convention fut ensuite signée entre le maire de la ville et le Souvenir Français.

Dans l’assistance, on notait la présence de plusieurs membres du comité de Rueil-Malmaison-Garches dont le porte-drapeau qui ne manquera pas de donner toute information utile à la jeune garde qui portera ce symbole chargé d’histoire lors des cérémonies importantes.

Je salue ces jeunes citoyens engagés dans la vie de la cité, les initiateurs du projet et la municipalité qui jamais ne ménage son soutien au Souvenir Français.

 

Claude Guy,

Délégué général du Souvenir-Français pour les Hauts de Seine.

Un Conseil municipal des jeunes reçoit la garde d’un drapeau.
Un Conseil municipal des jeunes reçoit la garde d’un drapeau.
Un Conseil municipal des jeunes reçoit la garde d’un drapeau.
Un Conseil municipal des jeunes reçoit la garde d’un drapeau.

Lire la suite