Le carré militaire de Garches.

Publié le 22 Novembre 2009

 

A Garches, le carré militaire comporte quelques tombes individuelles et plusieurs monuments dont celui représenté sur cette photographie et qui rappelle le sacrifice des garchois tombés aux champs d’honneur, au cours des différents conflits. Il rappelle également les héros de la Résistance :

 

 

o        – Edmond Brucker, 41 ans, fusillé le 6 septembre 1941 au Mont Valérien.

o        – Robert Chevalier, lieutenant FFI, 39 ans, tué le 6 août 1944 à Lacaume (Tarn).

o        – Yves Levallois, 20 ans, fusillé le 20 juin 1944, maquis de l’Isle-Adam.

o        – Claude Liard, 15 ans, tué le 19 août 1944, aux combats de Chomelix (Haute-Loire).

o        – Marcel Musset, 20 ans, brûlé vif 8 février 1944, au maquis de l’Abergement (Ain).

o        – Clément Toulzat, 32 ans, fusillé le 31 mars 1942, au Mont Valérien.

 

Un monument commémore la sortie de Buzenval : « Aux soldats morts à Garches en 1871 ».

 

Une stèle rappelle la mémoire de ceux morts pour la France en Indochine et en Afrique du Nord. Il s’agit des soldats Baret, Belle, Bouteleux, Buchignany, Després, Grass, Kruer, Pronzac, Bazin.

 

A noter plusieurs tombes individuelles :

 

  • - Louis Colin, sergent au 28ème régiment d’Infanterie, mort pour la France le 26 mai 1915, à l’âge de 27 ans. Croix de Guerre, Médaille militaire.
  • – Sergent Nicolas Exerdjoglou, mort pour la France, le 13 juin 1940, à l’âge de 28 ans.

 

Toutes les tombes et monuments de garchois morts pour la France présentent la cocarde du Souvenir Français.

 

Retrouvez les photographies du carré militaire de Garches dans l’album intitulé : « Carrés militaires ».