actualite des comites

Publié le 18 Juin 2018

Samedi 23 juin,  conférence sur le Normandie-Niemen, à Colombes.

Le Comité de Colombes du Souvenir Français a le plaisir de vous annoncer une conférence sur l’Escadrille Normandie-Niemen. Cette conférence se déroulera le samedi 23 juin 2018 à 16h30, à la Maison du Combattant, au 7 rue du maréchal Joffre à Colombes. Elle sera animée par le docteur Alain Farges, du Mémorial Normandie-Niemen.

 

Venez nombreux !

 

André Deschamps

Président du Comité.

Lire la suite

Publié le 2 Juin 2018

Comité d'Issy - Vanves : Giacomo Signoroni nous a quitté.

Un très grand soldat et un très grand monsieur vient de nous quitter à l’âge de 96 ans : Giacomo Signoroni.

 

Notre ami avait commencé sa carrière des armes en Italie où il était né le 23 mai 1921 dans le petit village piémontais de Castagneto Po, non loin de Turin : « Le village de Carla Bruni » aimait-il à dire. D’ailleurs en 2010, lorsque le Ministère de la Défense lui décernera un Certificat pour sa conduite pendant la Seconde Guerre mondiale, Carla Bruni, devenue Première Dame de France, lui enverra un mot de félicitations et d’amitié piémontaise !

 

Il entre donc d’abord aux services de l’armée italienne au début du deuxième conflit mondial. Face à la défaite, « et à toutes ses horreurs vues et vécues pendant cette période », il passe en France au service de l’armée française puis s’engage au bureau niçois de la Légion étrangère. Direction Sidi Bel Abbes pour son instruction.

 

En 1948, le voilà en Indochine, au sein de la prestigieuse 13e demi-brigade de la Légion étrangère. C’est là qu’il côtoie de grands chefs comme Gabriel Brunet de Sairigné et Paul Arnaud de Foïard. Il exerce tous les métiers : pionnier, grenadier-voltigeur et même parachutiste. Au cours de ses séjours, il est blessé à trois reprises et reçoit trois citations dont l’une à l’ordre de l’armée. Il combat sur la RC4 en 1948, à Tan-My, à Xon-Lon, à Kham-Thien et est de ceux qui sont prisonniers à Dien Bien Phù en 1954. Auparavant, peu de temps avant la chute de la cuvette fameuse, il sera l’un des rares à partir en mission de récupération des morts et des blessés et à entrer en contact avec des officiers du Vietminh.

 

De retour en métropole au cours de l’été 1954 – il ne pèse plus que 49 kilos à la suite de son séjour dans les camps de la mort des communistes vietnamiens – il repart en opérations pour l’Algérie. Le voilà maintenant œuvrant pour plusieurs années de guerre au sein de différentes unités de la Légion étrangère. Sa dernière affectation étant au sein du 5e régiment étranger de cavalerie, avec le grade d’adjudant-chef.

 

Peu après, marié et futur père de famille, il quitte l’armée pour passer plusieurs années dans les sociétés de sécurité où il transmet ce qu’il a appris de son passé de légionnaire.

 

Dans quelques jours, le président honoraire du Comité d’Issy-Vanves du Souvenir Français, le général de brigade aérienne Jean-Claude Ichac, prononcera un discours à l’occasion de la commémoration pour les Morts en Indochine. Nous le citons : « Pensionnaire depuis 18 mois de l'Institution nationale des Invalides, l'adjudant Giacomo Signoroni nous a quitté, il y a quelques jours, pour rejoindre ses camarades tombés à ses côtés à Dien-Bien-Phu. Lui, le guerrier, peut maintenant reposer, en paix. Nous ne l'oublierons pas ».

 

Giacomo Signoroni était titulaire du grade de commandeur dans l’Ordre national de la Légion d’honneur, de la Médaille militaire, de la Croix du combattant, du Mérite de la Nation, de la médaille des blessés, de la médaille du Théâtre des Opérations extérieures, des médailles commémoratives des guerres d’Indochine et d’Algérie, de la médaille du Souvenir Français…

 

Il est mort le 22 mai 2018, veille de ses 97 ans.

 

Le Comité, dont il était l’un de nos « grands anciens » présente toutes ses condoléances à Vincenza, sa veuve, sa fille Elisabeth Blot et son fils, ainsi qu’à toute sa famille et ses proches.

 

 

Frederic Rignault

Président du Comité

Délégué général adjoint du 92

Lire la suite

Publié le 25 Mars 2018

"Grandes collectes" organisées avec le concours des Comités du Souvenir Français.

Dans le cadre de la dernière année des commémorations du centenaire de la Première Guerre mondiale, des collectes d’objets, de documents et de souvenirs familiaux liés à ce conflit sont organisées un peu partout par ou via les Comité du Souvenir Français.

 

Comité de La Garenne Colombes :

 

  • L'Amicale Philatélique et Cartophile et le Comité d'Entente des Associations patriotiques de La Garenne préparent une exposition "multi-collections" sur la Grande Guerre et principalement sur l'année 1918. Cette exposition aura lieu à la Médiathèque du 4 au 12 octobre 2018.

 

  • Si vous avez en votre possession des documents tels que des photos, livres, cartes ou objet divers : maquettes, engins militaires, soldats de plomb, uniformes; etc., et si vous souhaitez les voir exposés, nous vous en remercions par avance et nous vous demandons de contacter :
    • soit Jean-Claude Fleury, président de l'APCG, téléphone : 01-47-60-08-94 et 06-15-35-05-42.
    • soit Pierre Lucas, président du Comité d'Entente des Associations patriotiques, téléphone : 01-47-82-69-10 et 06-80-08-94-33.

 

 

Comité de Châtillon-Bagneux :

 

La mairie va également organiser une exposition à la rentrée 2018. Pour tout renseignement, il convient de se rapproche du colonel Combescure, président du Comité : Dominique Combescure 3, rue Verrières 92220 BAGNEUX – Tél. : 06 76 56 91 07.

 

 

Comité d’Issy-Vanves :-

 

La médiathèque « Le Temps des Cerises » va aussi organiser une exposition à la rentrée. Le système est le même. D’une part, vous pouvez contacter directement la médiathèque qui se trouve Promenade du Verger dans le Fort d’Issy au 01 41 23 80 00.

 

Par ailleurs, pour Issy-Vanves, vous pouvez aussi contacter le président, Frédéric RIGNAULT au 6, allée Maryse Bastié 92320 Châtillon et au 06 16 30 71 77.

 

A chaque fois, les objets seront exposés, assurés et, bien entendu, rendus à leurs propriétaires.

 

 

Par avance : merci !

 

Lire la suite

Publié le 22 Mars 2018

Des écoliers de Châtillon au Mont-Valérien.

Le 6 mars 2018, deux classes de CM2 de l’école élémentaire Marcel Doret de Châtillon (56 élèves), accompagnées de leurs professeurs, Mesdames Le Thi et Jourdieu, se sont rendues au Mont-Valérien, et ont participé en fin d’après-midi au Ravivage de la Flamme sous l’Arc de Triomphe.

 

Madame Blandine Delfosse, conseillère municipale représentait le maire de Châtillon, Monsieur Jean-Pierre Schosteck.

 

Après un repas pris en commun dans le réfectoire de l’école, en présence des représentants du comité local du Souvenir Français, à savoir le colonel Pierre Keraudren et le porte-drapeau Monsieur Georges Sicard, deux cars, affrétés par la commune, ont emmené la délégation au Mont-Valérien.

 

Sous la conduite des guides de l’ONAC, les élèves ont visité avec beaucoup d’intérêt, la chapelle où étaient parqués les condamnés avant leur exécution, le musée, où une exposition relate l’histoire des fusillés, avec un éventail de lettres adressées avant leur mort, à leurs proches. Puis, les élèves se sont rendus à la cloche-monument sur laquelle sont inscrits les noms des 1.008 fusillés entre 1941 et 1944.

 

Ensuite, les élèves ont été dans la clairière des fusillés où une plaque rappelle leur sacrifice. La visite s’est terminée par le Mémorial de la France combattante où sont enterrés, sous une dalle, sept représentants des différentes composantes des forces combattantes : France Libre, Résistance intérieure, déportés… La 7e place étant réservée au dernier des Compagnons de la Libération après son décès. Compagnons qui restent au nombre de cinq à ce jour.

 

Les guides ont ensuite expliqué les symboliques des quelques hauts-reliefs qui entourent la Croix de Lorraine en grès rose, située au-dessus de la porte d’entrée, et de la flamme de la Résistance française, qui ne s’éteindra jamais.

 

Nous nous sommes ensuite rendus au cimetière américain de Suresnes, près du Mémorial. Les élèves ont pu participer à la descente des couleurs et se rendre compte de la minutie avec laquelle les Américains replient leur drapeau. Le responsable a ensuite fait un exposé sur la particularité de quelques tombes et a souligné que les morts de 1914-1918 et de 1939-1945 nous ont permis de vivre libres.

 

Puis nous avons rejoint l’Arc de Triomphe pour participer au Ravivage de la Flamme. Par groupes de 4, les élèves ont déposé chacun une fleur sur la dalle du Soldat inconnu. Une élève, représentant ses camarades, a participé au Ravivage. Après une vibrante Marseillaise, entonnée par tous les participants, élèves compris, la cérémonie a pris fin.

 

Il faut noter que les guides de l’ONAC ont souligné l’intérêt porté par les élèves à la visite et aux questions pertinentes qu’ils ont posé. Cela prouve la qualité de la préparation effectuée par les enseignants.

 

Les adultes participants, unanimes, ont apprécié cette journée qui restera marquée dans la mémoire des élèves, ainsi que le directeur de l’école, Monsieur Philippart, qui au cours de la journée est resté en contact par SMS avec ses enseignants. Les guides ont donné à ceux-ci un formulaire leur permettant de participer à un concours de dessin relatant cette journée. Le 1er prix sera un voyage sur un lieu de mémoire. Un compte-rendu, effectué par les élèves, sera diffusé dans le magazine « Châtillon-Informations ».

 

 

 

 

Colonel (ER) Pierre Keraudren

Président honoraire du Comité de Châtillon du Souvenir Français

 

 

Lire la suite

Publié le 10 Mars 2018

Encore une première dans les Hauts-de-Seine.

Après la première géolocalisation des tombes lancée il y a peu à Levallois-Perret, le Conseil municipal des jeunes de la ville de Meudon est le premier à être affilié au Souvenir Français dans le département des Hauts de Seine.

 

La cérémonie s’est déroulée à l’hôtel de ville, en présence du maire, Monsieur Denis Larghero, de plusieurs conseillers municipaux, de président général du Souvenir Français, le Contrôleur général des armées Serge Barcellini, du délégué départemental et de Roland Pachot au nom du comité local.

 

La qualité des interventions de ces jeunes citoyens engagés dans la vie de la Cité, leur enthousiasme et leur compréhension du devoir de mémoire sont à n’en pas douter des vecteurs d’espérance pour l’avenir de notre association. Particulièrement pour les valeurs profondes qu’elle porte afin que vive la mémoire des Morts pour la France.

 

Claude Guy

Délégué général des Hauts-de-Seine

Lire la suite

Publié le 3 Mars 2018

A Chaville, table ronde sur le conflit algérien.

Le mercredi 21 mars 2018, la mairie de Chaville et le Comité local du Souvenir Français organiseront une table ronde sur le conflit algérien.

 

Celle-ci se déroulera à 20h, à l’atrium de Chaville. L’entrée est libre mais nécessite pour chacun de s’inscrire au préalable aux coordonnées visibles sur cette affiche.

 

Le président du Comité du Souvenir Français, François-Marie Pailler, sera l’un des intervenants de cette table ronde.

Lire la suite

Publié le 22 Février 2018

Le samedi 10 mars : tous à Chaville !

L’association HAMAP-Humanitaire chère au colonel Joël KAIGRE, président honoraire du Comité de Chaville du Souvenir Français propose son concert le samedi 10 mars 2018, à 20h30 à l’Atrium de Chaville.

 

Atrium de Chaville – 3, parvis Robert Schuman 92370 CHAVILLE – Prix des places : 16 Euros (14 Euros pour les groupes de 10 personnes et +, les étudiants, chômeurs, séniors + 65 ans).

Places à prendre dans les réseaux FNAC et TICKETNET – Virgin Megastore – Auchan – Leclerc – Galeries Lafayette – Cora…

www.ticketnet.fr

 

On compte sur vous !

 

Frédéric RIGNAULT - Délégué général adjoint 92

Lire la suite

Publié le 28 Janvier 2018

Première géolocalisation des tombes dans les Hauts-de-Seine.

C’est donc la ville de Levallois-Perret qui est la première dans les Hauts-de-Seine à entrer dans l’ambitieux programme mémoriel de géolocalisation des tombes des Morts pour la France.

 

La convention signée par la ville avec notre association scelle en effet le désir commun de permettre au devoir de mémoire d’emprunter la voie nouvelle offerte par des outils modernes de consultation, de visualisation et de mémorisation du passé de ceux que nous honorons.

 

C’est comme un signal que beaucoup, j’en suis sûr, percevront et entendront.

 

C. Guy

Délégué général

Lire la suite

Publié le 13 Décembre 2017

A Asnières, hommage à un ancien de Normandie-Niemen, As de guerre.

Après la cérémonie officielle du 5 décembre, de nombreuses personnalités dont Monsieur le maire d’Asnières, des membres du Conseil municipal, un conseiller de l’ambassade russe en France et un représentant de l’attaché de défense accompagnèrent le président du comité du Souvenir français  et son trésorier vers la tombe de Léon Ougloff. Étaient également présents des membres de l’association Normandie-Niemen.

 

Tous lui rendirent un hommage appuyé en déposant des gerbes sur sa sépulture, dans le cadre des initiatives prises par le Souvenir français en direction des anciens du groupe de chasse Normandie-Niemen et des AS de guerre.

 

En effet, Léon Ougloff est entré dans la légende croisée russe et française. Né en Russie en 1919, naturalisé français en 1933, entré à l’école d’Avord en 1940, il fut ensuite affecté à Oran, en Algérie. Aspirant déterminé et volontaire, il rejoignit le groupe de chasse Normandie à l’automne 1944. Puis en quelques semaines, après plusieurs combats et six victoires aériennes, il fut reconnu AS. La guerre achevée, instructeur à l’école de Tours puis à celle de Cognac, il rejoignit en 1947 à Rabat, au Maroc, comme lieutenant, le groupe de chasse cher à son cœur. Et c’est dans la chaleur de l’été qu’il trouva la mort lorsque son avion s’abîma en mer au cours d’un vol de reconnaissance.

 

 

Claude Guy

Délégué général

 

 

Retrouvez les actualités du comité d’Asnières-Clichy sur le site : souvenir-francais-asnieres.fr ou sur facebook http://facebook.com/souvenir.francais.asnieres

A Asnières, hommage à un ancien de Normandie-Niemen, As de guerre.
A Asnières, hommage à un ancien de Normandie-Niemen, As de guerre.

Lire la suite

Publié le 8 Décembre 2017

Quand le colonel décore le général...

Cela peut faire sursauter le photographe pris par l’émotion et la solennité de l’instant.

C’est ce qu’il s’est passé lors de l’assemblée des adhérents du comité de Clamart le 25 novembre dernier. Cet instantané remplacé par une photo des médaillés autour de leur président, en présence des représentants de la municipalité et du délégué général témoignait en tout cas de la vitalité d’un groupe d’adhérents engagés depuis 3 ans dans le lourd projet de la tombe de regroupement qui doit aboutir prochainement.

Claude Guy

Délégué général

Lire la suite