Publié le 19 Octobre 2022

A La Garenne-Colombes la disparition de mon frère d’armes.

 

« Jean-Pierre Rambeaud, demeurant au 7 rue Noël Pons à La Garenne-Colombes, est décédé le 15 octobre 2022. Il était né le 27 mars 1941 à Montauban. C’était un para.

Jean-Pierre fut engagé pendant trois ans (de 1960 à juin 1963) au 2e puis au 3e RPIMa sous le numéro de Brevet Parachutiste 172158 pour servir la France pendant la guerre d'Algérie.

Ses faits d’armes lui avaient valu de recevoir la croix du Combattant, le titre de Reconnaissance de la Nation et la médaille commémorative AFN. Il était en outre médaillé au nom des associations de l’Union Nationale des Combattants (UNC) et de l’Union Nationale des Parachutistes (UNP) ; associations dont il était par ailleurs porte-drapeau.

Notre ami Jean-Pierre était et restera dans nos cœurs. Il était un pilier des comités locaux de l’UNC et de l’UNP. Son investissement d'ancien combattant se manifestait par sa présence aux nombreuses commémorations et autres cérémonies patriotiques, sans compter les dizaines de défilés sur les Champs-Elysées vers l'Arc de Triomphe ; les veillées à la Flamme du Soldat Inconnu que nous avons eu l'honneur de commémorer ensemble pour la grande fête de notre Saint Patron ''Saint Michel''.

Jean-Pierre était un homme simple, discret, d'un caractère bien trempé comme beaucoup d'anciens, assez solitaire parfois dans ses moments de retrait dans sa maison en province dans la région de Montauban, mais qui aimait aussi les joyeux moments de cohésion, de rassemblement et de partage.

Nous garderons le meilleur souvenir de son amitié et de l'image d'un grand frère d'armes...

Que Saint Michel puisse l'accueillir au Paradis des Parachutistes !

Nous présentons nos très sincères condoléances à son épouse et à sa fille et partageons leurs peines.

 

Une cérémonie se tiendra à son attention, le 25 octobre 2022 à 10h00 pour le recueillement au crématorium du Mont Valérien, 104 rue du Calvaire 92000 Nanterre.

La 44e section patriotique Garennoise sera présente pour lui rendre les honneurs ! Et si quelques hiérarchiques militaires, anciens, camarades parachutistes où porte drapeau RPIMa veulent se joindre à nous, sachez que vous êtes là bienvenue pour l'accompagner.

Par Saint Michel...

A-P Francis GOUIN

Porte drapeau de l'Amicale des anciens du 35e RAP ».

Lire la suite

Publié le 12 Octobre 2022

Quête 2022 du Souvenir Français à Asnières-sur-Seine.

Extraits de l’article sur la quête 2022 de notre association, paru dans le bulletin municipal d’Asnières-sur-Seine, ce mois-ci.

« Vous les croiserez peut-être à l’entrée de l’un des cimetières de la ville, du 28 octobre au 2 novembre. Depuis plus d’un siècle, les quêteurs bénévoles du Souvenir Français récoltent, à la Toussaint, des fonds pour entretenir le souvenir des Morts pour la France. L’association, née en 1887 et « reconnue d’utilité publique depuis 1906, s’est fixé trois missions » explique Claude Guy, son Délégué général pour les Hauts-de-Seine. « L’entretien et la conservation des sépultures de civils ou militaires morts pour la France et des monuments ou stèles, la participation aux commémorations nationales ou locales et la transmission du flambeau de la mémoire à travers notamment l’aide aux voyages scolaires sur les lieux de mémoire et le dépôt de drapeaux d’associations dissoutes à la garde d’établissements scolaires ».

« Cette association, agréée par l’Education nationale est importante, car elle transmet aux jeunes la mémoire de ceux qui ont fait le sacrifice de leur vie pour défendre notre pays », ajoute Thierry Le Gac, adjoint au maire, délégué aux cérémonies patriotiques et anciens combattants. Les fonds récoltés serviront aux voyages scolaires, à l’entretien des tombes, à la sauvegarde des tombeaux familiaux en déshérence, qui contiennent pourtant de nombreux Morts pour la France. Apolitique, areligieuse, elle rassemble aujourd’hui 90.000 adhérents, dont 150 dans son comité d’Asnières-Clichy. Ouvertes à tous, elle a su passer le cap des années quant tant d’associations patriotiques ont disparu avec les derniers témoins directs. »

Lire la suite

Publié le 7 Octobre 2022

Ci-contre, notre adhérente accueillant les visiteurs ; elle a fourni des fac-similés de journaux et d’affiches de 1939-1940, dont l’affiche de mobilisation du 2 septembre 1939, en bas à droite de la photo. A côté d’elle, un masque à gaz, qu’elle a prêté pour l’exposition.

Ci-contre, notre adhérente accueillant les visiteurs ; elle a fourni des fac-similés de journaux et d’affiches de 1939-1940, dont l’affiche de mobilisation du 2 septembre 1939, en bas à droite de la photo. A côté d’elle, un masque à gaz, qu’elle a prêté pour l’exposition.

Dans les locaux de la Maison du Combattant, le comité de Colombes a présenté au public une exposition sur la France durant la « drôle de guerre » entre 1939 et 1940 et sur les évènements importants d’alors, dans la commune, liés à cette période.

L’exposition a été accueillie dans la salle d’honneur de la Maison du Combattant, par l’Union des Anciens Combattants et Affiliés (UACA), association qui gère les lieux. Elle a été installée du 17 au 18 septembre 2022, parmi les collections permanentes que l’on peut y voir. Certaines illustrent cette période : maquette d’un char Renault, reproduction de l’affiche de l’appel du général de Gaulle.

Nous avons eu une aide très efficace du musée municipal d’art et d’histoire de notre ville : rappel d’évènements, textes, photos, maquette d’avion (bombardier Amiot). Nos adhérents ont contribué aussi par des dons de reproductions d’articles de journaux et d’affiches de l’époque : nous nous sommes efforcés de recréer l’atmosphère de ce moment-là, et même avec la présentation d’un masque à gaz !

Des familles sont venues, notamment parce que c’étaient les enfants qui avaient choisi l’exposition, les professeurs ayant demandé de faire une rédaction sur une des expositions proposées dans Colombes.

De l’attaque de la Pologne par Hitler jusqu’au discours du maréchal Pétain appelant à déposer les armes le 17 juin 1940, et l’appel du général de Gaulle à continuer le combat le 18 juin, nous avons déroulé les principaux évènements du début de la guerre pour notre pays : la mobilisation et la déclaration de la guerre à l’Allemagne aux côtés de la Grande-Bretagne, l’offensive dans la Sarre, l’attente, l’expédition en Norvège et l’invasion allemande de notre pays. Pendant ce temps-là, à Colombes, l’usine d’aviation Amiot mettait au point et fabriquait des bombardiers rapides, tandis que les civils allemands de la région parisienne étaient internés en 1939 au stade Yves du Manoir (construit pour les jeux olympiques de 1924), pour des raisons de sécurité intérieure et militaire.

Les visiteurs ont été surpris par ces faits peu connus même localement et ont dialogué avec nous. Au total, un moment d’échanges intéressants.

 

 

André Deschamps

Président du comité de Colombes du Souvenir Français

 

Lire la suite

Publié le 1 Octobre 2022

Réunion des Comités des Hauts-de-Seine à Issy-les-Moulineaux.

Le samedi 24 septembre 2022, comma d’ailleurs chaque année, des représentants de l’ensemble des comités du Souvenir Français des Hauts-de-Seine se sont retrouvés en salle Jean Moulin, à la Maison du Combattant d’Issy-les-Moulineaux, pour une réunion de travail et d’échanges.

M. le colonel Claude Guy, Délégué général, a ouvert la réunion en demandant aux présents d’avoir une pensée pour les responsables de notre association disparus au cours de l’année écoulée :

  • Jeannine Laurent, présidente de Levallois-Perret.
  • Jean-Claude Leleux, président du Plessis-Robinson.
  • Michel Gander, président d’Antony.
  • Daniel Rochereau et M. Genis de Rueil-Malmaison.

Un tour de table a ensuite permis à chacun de se présenter et d’accueillir des nouveaux présidents de comité : Frédéric Dupont pour Levallois-Perret et Thierry-Jacques Laurent pour Sceaux.

Claude Guy avait axé la réunion autour de plusieurs thèmes :

  • Bilan de l’assemblée générale du Souvenir Français à Avignon ; plusieurs thèmes ont été abordés : l’enracinement avec une diminution du nombre d’adhérents, 42 comités mis en sommeil mais dans le même temps 51 nouvellement créés.
  • Activités patrimoniales : le Souvenir Français aura, au cours de 2021, rénové ou veillé 40.286 tombes de Morts pour la France ! Notre association a également aidé de nombreuses écoles à organiser des voyages mémoriels.
  • D’un point de vue communication, autant dans les années 1990 et 2000, notre association n’était pas très communicante, autant ces dernières années ont vu la parution d’un grand nombre d’articles (plus de 1.000 en 2021) dans la presse régionale pour relater nos activités.
  • Cotisation : le prix de la cotisation annuelle ne change pas ; elle est de 10 euros, auxquels il est bien d’ajouter le prix de la revue qui est aussi de 10 euros. Les cotisations de membres bienfaiteurs commencent à 50 euros (un reçu fiscal à tout donateur à partir de 20 euros, hors abonnement à la revue). Pour les jeunes de 13 à 25 ans, le prix de la cotisation reste à 5 euros.

Des évolutions quant aux outils comptables, aux reçus fiscaux et à leur modalité ont également été exposées.

Le dépôt des drapeaux dans les établissements scolaires est une action à laquelle l’association tient particulièrement : pour mémoire, il s’agit de récupérer les drapeaux de comités locaux d’associations dissoutes et de les confier à des écoles dans un double but : action de Devoir de Mémoire pour les établissements scolaires et participation aux commémorations patriotiques.

Concernant la délégation des Hauts-de-Seine, Claude Guy a rappelé les moments forts de 2022 :

  • Commémoration du décès du maréchal Jean de Lattre de Tassigny.
  • Participation au printemps des cimetières (à Suresnes).
  • Remise d’un drapeau à un collège de Boulogne-Billancourt.
  • Inauguration du square Aliette Coutelle, en sa présence, à Châtillon.
  • Hommage aux résistants morts en 1942 (le choix du siège s’est porté pour notre département sur Isodore Glueck de Bois-Colombes).
  • Remise d’un drapeau aux jeunes IHEDN.

Sans oublier la quête nationale à venir qui se déroulera du jeudi 28 octobre au mardi 2 novembre, dans nos communes, généralement à l’entrée du cimetière.

Ces moments ont tous faits l’objet d’articles présents sur ce site Internet (rubrique « Actualité des Comités »).

Enfin les thèmes pour 2023 ont été abordés :

  • Janvier : le Souvenir Français contre la vente d’objets mémoriels sur internet.
  • Février : les travailleurs chinois durant la Première Guerre mondiale.
  • Mars : les infirmières.
  • Avril : la Polynésie.
  • Mai : 80e anniversaire de la création du Conseil National de la Résistance et de la disparition de Jean Moulin.
  • Juin : bicentenaire de la naissance d’Ernest Renan.
  • Été 2023 : la musique militaire.
  • Septembre : la libération de la Corse.
  • Octobre : Opération Diodon et 40e anniversaire de l’attentat du Drakkar (Liban).
  • Novembre : 11 novembre 1923 (allumage de la Flamme sous l’Arc de Triomphe) par André Maginot ; défilé du 11 novembre 1943 des F.F.I. à Oyonnax.
  • Décembre : le Souvenir Français.

Après des échanges nombreux et fournis entre la délégation et les représentants des comités locaux, un compte rendu très détaillé a été remis à chacun des participants.

 

Frédéric Rignault

Président du Comité d'Issy-les-Moulineaux

Délégué général adjoint

 

Réunion des Comités des Hauts-de-Seine à Issy-les-Moulineaux.
Réunion des Comités des Hauts-de-Seine à Issy-les-Moulineaux.
Réunion des Comités des Hauts-de-Seine à Issy-les-Moulineaux.
Réunion des Comités des Hauts-de-Seine à Issy-les-Moulineaux.
Réunion des Comités des Hauts-de-Seine à Issy-les-Moulineaux.
Réunion des Comités des Hauts-de-Seine à Issy-les-Moulineaux.

Lire la suite

Publié le 23 Septembre 2022

Rencontre et échange insolites.

L’assemblée générale du Souvenir Français s’est déroulée du 16 au 18 septembre 2022, à Avignon.

A cette occasion, Madame Sarah El Haïry, secrétaire d’Etat auprès du ministre des Armées et de l’Éducation nationale et de la jeunesse, chargée de la jeunesse et du service national universel s’est montrée attentive et intéressée à la présentation faite, puis ravie de l’initiative prise par notre délégation en coopération avec celle des Alpes de Haute Provence.

En effet, lors de la précédente année scolaire, une classe du collège Édouard Vaillant de Gennevilliers, sous la houlette de deux professeurs, dont l’un venait enfant chez ses grands-parents dans le maquis de Bayons, ont pu réaliser un ambitieux projet « Gennevilliers-Bayons : itinéraires de mémoire ».

Amie de longue date du Souvenir Français, très impliquée dans les questions de transmission en direction des jeunes parfois peu coutumiers de ce qui est notre préoccupation, Madame la ministre a su partager un instant de convivialité mémorielle.

 

Claude Guy,

Délégué général du Souvenir Français pour les Hauts de Seine.

Rencontre et échange insolites.

Lire la suite

Publié le 17 Septembre 2022

Exposition à la Résidence Montana, par le Souvenir Français de Clamart.

Le comité du Souvenir Français DE CLAMART présente : Clamart pendant la Guerre de 1870-1871.

Du 16 au 23 septembre 2022 de 10 à18h

Conférence de Jean Louis Delpuech le 21Septembre 2022 à 15 heures

Résidence Montana

385, avenue du Général de Gaulle 92140 Clamart

Tel : 01 84 74 29 00 - Entrée libre

Origine des documents : Souvenir Français - Archives Municipales - les amis de Clamart.

Fiches crées par Ch. Le Thomas (membre du Souvenir Français de Clamart - comité de jumelage)

Exposition à la Résidence Montana, par le Souvenir Français de Clamart.

Lire la suite

Publié le 14 Septembre 2022

Sous le regard d’Athéna (1).

Gardiens de la Mémoire.

Le 10 septembre 2022, 26 ans après leur création, « Les jeunes IHEDN » se sont vu remettre un drapeau du Souvenir Français qu’ils avaient souhaité prendre en garde. Ils avaient compris et partagé le besoin de faire vivre la mémoire de celles et ceux « Morts pour la France ».

Avec un sens élevé du devoir, ils veulent désormais faire vivre cette mémoire, garante de cohésion nationale autour de nos valeurs fondamentales et devoir impérieux de tout citoyen responsable.

Ils veulent la faire parfois renaître à leur manière et la porter de place en place, en France et à l’étranger, pour que, nulle part, l’oubli ne puisse s’imposer.

Ils étaient 55, femmes et hommes, rassemblés au Mont-Valérien pour un séminaire de rentrée et de formation.

 

Au Mont-Valérien.

Notre président général n’ayant pu se libérer de lourdes obligations, c’est au délégué général des Hauts-de-Seine que revînt la charge symbolique et forte de confier un drapeau de notre association mémorielle à la garde de trois Jeunes IHEDN.

C’est dans le cadre imposant du mémorial de la France combattante et plus particulièrement de la clairière des fusillés où plus de 1.000 citoyens furent passés par les armes que j’ai souhaité procéder à cette cérémonie.

Après avoir évoqué Le Souvenir Français et la symbolique du dépôt d’un drapeau dans les mains de la jeunesse montante, j’ai d’abord orné le drapeau de la cravate de Rhin et Danube. Puis, accompagné du président du comité de Boulogne-Billancourt et d’un clairon qui ce dimanche fête ses 78 ans, j’ai procédé dans un moment de silence, de respect et de recueillement à la remise solennelle du drapeau.

Sonnerie aux morts, minute de silence et Marseillaise chantée a cappella clôturèrent ce moment de transmission du flambeau de la Mémoire.

Deux conventions, celle de partenariat et celle de dépôt du drapeau furent signées avant des échanges entre désormais partenaires.

 

(1°) Athéna, déesse de la sagesse et de la stratégie, elle figure sur le logo « Les jeunes IHEDN ».

 

Claude Guy

Délégué général du Souvenir Français pour les Hauts-de-Seine

Les photographies représentent : la signature de la convention entre les Jeunes IHEDN et le Souvenir Français, la cérémonie au Mont Valérien, la remise de la cravate Rhin et Danube et la remise du drapeau.
Les photographies représentent : la signature de la convention entre les Jeunes IHEDN et le Souvenir Français, la cérémonie au Mont Valérien, la remise de la cravate Rhin et Danube et la remise du drapeau.
Les photographies représentent : la signature de la convention entre les Jeunes IHEDN et le Souvenir Français, la cérémonie au Mont Valérien, la remise de la cravate Rhin et Danube et la remise du drapeau.
Les photographies représentent : la signature de la convention entre les Jeunes IHEDN et le Souvenir Français, la cérémonie au Mont Valérien, la remise de la cravate Rhin et Danube et la remise du drapeau.

Les photographies représentent : la signature de la convention entre les Jeunes IHEDN et le Souvenir Français, la cérémonie au Mont Valérien, la remise de la cravate Rhin et Danube et la remise du drapeau.

Lire la suite

Publié le 13 Septembre 2022

Hommage à un destin brisé de 1942.

C’est à Bois-Colombes, que le Souvenir Français des Hauts-de-Seine rendait samedi 10 septembre 2022 hommage à Isidore Glueck, choisi pour figurer dans la revue spéciale d’automne de notre association mémorielle.

Né en Europe centrale, résidant habituellement en Belgique, entré en France clandestinement, ce jeune homme de 22 ans fut victime d’une rafle rue Richer dans le Xème arrondissement de Paris.

Interné à Drancy en raison de sa confession puis transféré à Fresnes, il fut, en représailles d’une action de la résistance, choisi avec quatre autres détenus pour être passé par les armes le 10 mai 1942 au Mont-Valérien.

Enterré loin du lieu d’exécution, il repose désormais dans le carré militaire de Bois-Colombes.

En présence du Maire de la ville, de son adjoint chargé de la mémoire, de la présidente du comité et des membres actifs qui font vivre notre association dans cette ville, un bouquet de fleurs a été déposé sur la tombe avant que ne retentisse la sonnerie aux morts et la Marseillaise.

Madame Raveleau, porte-drapeau et Madame Kimpyneck, vice-présidente du comité furent ensuite décorées respectivement de la médaille de bronze et de la médaille de vermeil du Souvenir Français.

 

Claude Guy, délégué général du Souvenir Français pour les Hauts-de-Seine.

Hommage à un destin brisé de 1942.
Hommage à un destin brisé de 1942.
Hommage à un destin brisé de 1942.
Hommage à un destin brisé de 1942.

Lire la suite

Publié le 3 Septembre 2022

Exposition du Souvenir Français à Chatenay-Malabry.

Le comité de Châtenay-Malabry du Souvenir Français organise chaque année une exposition autour du thème de la « Mémoire » dans laquelle il coopère avec la Société des membres de la Légion d’honneur et la municipalité.

Après la « Guerre de 1870 à Châtenay-Malabry – 2020 » et « Si la Légion d’honneur m’était contée – 2021 », cette année le thème est tout simplement « le Souvenir Français ».

Celle-ci se déroulera du 27 septembre au 8 octobre 2022 au Pavillon des Arts et du Patrimoine, situé au 98 rue Jean Longuet à Châtenay-Malabry.

 

Les heures d’ouverture sont les suivantes :

  • Mardi : 10h-12h30 / 16h-18h
  • Mercredi : 10h-12h30 / 14h-18h
  • Jeudi : 10h-12h30 / 14h-18h
  • Vendredi : 14h-18h
  • Samedi :10h-12h30 / 14h-18h

 

Venez nombreux !

 

Jean-Claude Allard

Général de division (2S)

Président du comité de Châtenay Fontenay de la Société des Membres de la Légion d’honneur

Président du comité de Châtenay-Malabry du Souvenir français

Vice-Président UNA ALAT

https://www.unaalat.fr/organisation-statuts

Lire la suite

Publié le 13 Août 2022

A la mémoire de Pierre Barbeau, de Bourg-la-Reine.

Né le 27 juin 1934 à Valence dans la Drôme, Pierre Barbeau intègre Saint-Cyr et est de la promotion « Ceux de Dien-Bien-Phu » de 1953 à 1955. Ce nom de baptême est donné « en hommage aux 15.000 combattants de Dien-Bien-Phu qui ont lutté héroïquement du 13 mars au 7 mai 1954 pour l’honneur des Armes de la France. A la mémoire des 4.500 d’entre-eux tués ou disparus et des 6.000 morts en captivité entre le 8 mai et le 31 août 1954 sur les pistes et dans les camps de prisonniers ».

Le sous-lieutenant Barbeau débarque en Algérie. Il est officier au sein du 19e régiment de chasseurs à cheval, le régiment dont Grouchy a été le chef de corps en 1813. De Saumur en 1956, le régiment est établi à El Esnam en Algérie pour le poste de commandement et les 2e et 3e escadrons et dans le secteur de Palestro pour le 1er escadron. En 1957, l’unité est positionnée sur le secteur Maillot (wilaya de Bouira).

Pierre Barbeau est blessé le 21 février au cours d’une action contre une mechta. Le lendemain, il meurt des suites de ses blessures. Il avait 22 ans et habitait Bourg-la-Reine. Titulaire de la Légion d’honneur et de la croix de la Valeur militaire, il est cité : « A pris dès son arrivée en Afrique du Nord le commandement d'un peloton de commando. Le 21 février 1957, au cours de l'abordage d'une mechta dans laquelle se cachait un chef terroriste local, a pénétré en tête de ses hommes dans l'habitation. A été grièvement blessé alors qu'il cherchait à débusquer le rebelle sans risquer d'atteindre les femmes et les enfants qui se trouvaient dans la même pièce ».

 

En 2006, les anciens de la promotion de Saint-Cyr du sous-lieutenant Barbeau, inaugurent un monument à la mémoire des 51 officiers de cette promotion, tombés pour la France, en Algérie, entre 1955 et 1962.

 

 

 

Sources :

http://www.memorialgenweb.org

Informations de Stéphane Protois et d’Annie Frier.

Encyclopédie Wikipédia.

A la mémoire de Pierre Barbeau, de Bourg-la-Reine.

Lire la suite